ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Mise en place des essais d'évaluation de kairomones

Des diffuseurs de composés organiques volatils ont été installés, cette semaine, avec AgriOdor, dans trois parcelles afin d’évaluer l’efficacité de ces principes actifs pour prévenir l’arrivée de pucerons vecteurs de jaunisses de la betterave.

Plusieurs mélanges de composés organiques volatils (COV) sont évalués dès cette année. Ces composés odorants modifient le comportement de Myzus persicae en laboratoire, et les essais de 2021 visent à démontrer leur efficacité sur le pathosystème puceron-jaunisse-betterave en conditions de plein champ. 

 

L’objectif est de faire diminuer le nombre de pucerons qui arrivent sur les parcelles, notamment de Myzus persicae, le premier vecteur des virus responsables des jaunisses sur betterave. Les composés seront diffusés au printemps durant la période de sensibilité de la betterave.

 

Les essais ont été mis en place sur trois parcelles dont une située dans les Hauts-de-France qui sera suivie par l’ITB. Deux parcelles supplémentaires situées en Normandie, seront suivies par AgriOdor et l'ITB.

 

Des pièges englués sont utilisés pour suivre l'arrivée des pucerons sur chaque modalité testée

 

Des pièges collants seront utilisés pour suivre l'arrivée des pucerons et mesurer l'efficacité des différents odorants testés.

 

A partir de 2022 ce projet s’appuiera sur les résultats obtenus dans le projet du PNRI « Des plantes de services pour altérer des paramètres épidémiologiques impliqués dans la dynamique de dispersion de jaunisses virales sur betterave. » piloté par l’INRAE de Montpellier. Les composés identifiés par l'INRAE comme les plus prometeurs pour la perturbation de l'activité et des mouvements des pucerons en conditions contrôlées pourront être intégrés aux essais en microparcelle. Puis, les taux d’émissions permettant de prévenir les pertes liées à la jaunisse seront déterminés.

 

En 2022 et 2023, les composés efficaces en microparcelles seront évalués à l’échelle d'une parcelle entière dans le cadre des fermes pilotes.

 

Enfin, AgriOdor développera des formulations permettant l’utilisation de ces solutions en conditions de production. L’objectif étant d’avoir des produits utilisables sur betterave pour 2024.

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation