ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Mise en place des fermes pilotes d’expérimentation

Dans le cadre du PNRI, l’ITB et les Services Agronomiques des Sucreries mettent en place un réseau de 444 ha de betteraves pour tester des solutions alternatives aux néonicotinoïdes. Il couvre différents contextes climatiques et paysagers, dans différents systèmes de production, que ce soit en agriculture conventionnelle ou biologique. De nouvelles parcelles intégreront le réseau en 2022.

Les fermes pilotes sont le support d’expérimentations en grandes parcelles des leviers les plus prometteurs issus des travaux de recherche du PNRI.

La mise en commun des compétences disponibles au sein de la filière permet de partager des dispositifs expérimentaux et d’analyser conjointement les résultats acquis sur le terrain. En plus de participer à l’accélération de la recherche, ces fermes pilotes seront un outil de transfert des pratiques qui réduiront la pression virale en l’absence de néonicotinoïdes.

Montée en puissance des essais au champ au cours des trois années du projet :

Démarrage des premiers dispositifs:

En 2021, les dispositifs expérimentaux sont mis en place pour tester des pratiques spécifiques dont le niveau d’impact doit nécessairement être évalué à une échelle parcellaire. C’est le cas par exemple de ces deux parcelles implantées dans l’Aisne :

Dans la première, des bandes fleuries annuelles avec un mélange de 8 espèces ont été implantées en sortie d’hiver. Leur floraison précoce permettra d’attirer les auxiliaires prédateurs des pucerons. Des observations seront réalisées à différentes distances de la bande fleurie afin d’en mesurer son rayon d’action. Au cours de l’été, d’autres bandes fleuries seront semées, cette fois-ci avec des espèces vivaces pour permettre d’avoir des plantes mieux développées, plus efficaces et valorisables plusieurs années pour l’ensemble des cultures de la succession.

Dans la deuxième parcelle, les betteraves sont semées en association avec des vesces ou des avoines. Ces plantes compagnes jouent le rôle de perturbateur visuel ou olfactif de l’arrivée des pucerons. Si un effet intéressant est confirmé en 2021, il conviendra de préciser les conduites culturales à privilégier pour l’agriculteur, en particulier la date de semis optimale de la plante compagne et ses modalités de destruction pour limiter la concurrence avec la betterave.

Des lâchers d’œufs de chrysopes seront également réalisés sur des zones réservoirs de pucerons comme les bordures de haies ou de bois.

 

A partir de 2022, les techniques les plus prometteuses des projets de recherche du PNRI complèteront le panel des solutions testées sur les fermes pilotes. 

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation