ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Les observateurs des fermes pilotes formés à l’identification des auxiliaires

Entre le 13 et le 20 avril, l’ITB a organisé 8 sessions de formation à l’identification des auxiliaires pour les observateurs des fermes pilotes du PNRI. Les participants de l'ITB et des Services agronomiques des sucreries ont pu s’y exercer sur le terrain.

Du 13 avril au 20 avril, 8 sessions de formation, assurées par Flor’insecte, ont permis à une quarantaine d’observateurs des fermes pilotes du PNRI de se familiariser à l’observation des auxiliaires sur le terrain. Les participants ont pu apprendre à identifier les principales espèces de prédateurs ou de parasites susceptibles d’être présentes sur betteraves et qui se nourrissent de pucerons.

 

En effet, l’utilisation d’infrastructures agro-écologiques pour favoriser la présence d’auxiliaires sauvages et limiter la présence de pucerons vecteurs de jaunisse, comme les bandes fleuries ou le maintien de couverts d’interculture, font partie des leviers testés sur les fermes pilotes dès 2021. Les bandes fleuries permettent de fournir un abri, du pollen, du nectar ou des proies alternatives à la faune auxiliaire. Des comptages de populations de chrysopes, momies de pucerons, punaises prédatrices, coccinelles, syrphes et cantharides seront réalisés afin d’évaluer la plus-value de ces infrastructures en termes de régulation biologique.

 

Les chrysopes comptent parmi les espèces d’auxiliaires aphidiphages courantes sur betterave ou en bordures de parcelle. Leurs larves sont des prédateurs très voraces et peuvent consommer plusieurs centaines de pucerons avant de devenir adulte. Elles participent donc à la régulation naturelle des pucerons. Les adultes se nourrissent principalement de pollen et de nectar, les bandes fleuries en bordure de parcelles peuvent donc leur fournir les ressources alimentaires dont ils ont besoin.

 

Des hyménoptères parasitoïdes ont également été observés lors de ces sessions de formation. Ces insectes pondent dans les pucerons, la larve se développe ensuite dans le corps du puceron parasité qui prend la forme d’une momie. Les adultes, très petits et mobiles, sont difficiles à observer sur les betteraves. 

 

Des stratégies de lutte contre les pucerons vecteurs de jaunisse basées sur l’application d’œufs ou de larves d’auxiliaires seront également testées pour enrichir la parcelle en prédateurs.

 

Le suivi des fermes pilotes sera réalisé par l’ITB et les services agronomiques de Cristal Union, Saint-Louis Sucre et Tereos.

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation