ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Quel est le risque de betteraves montées en 2021 ?

DSCN1884

Après les épisodes de gel d'avril, le risque montée est réel. Une intervention est alors nécessaire. Les conseils de l'ITB :

Un processus physiologique dépendant de facteurs climatiques

La betterave est une plante bisannuelle, cependant des montées à graines peuvent être présentes dès la première année de culture si les conditions climatiques s'y prêtent.

Les processus qui gouvernent la montée à graines se déroulent selon deux phases bien distinctes :

  • La vernalisation, déclenchement du processus de montée à graine, est activée par un cumul de 17 jours non consécutifs avec des températures ≤ à 5°C à compter du semis jusqu’au 90ème jour de végétation.
  • La dévernalisation, processus qui peut stopper l'activation de la montée à graine, demande un cumul de 7 jours non consécutifs avec des températures ≥ à 25°C entre le 60ème et le 120ème jour de végétation

 Les semis de mars 2021 ont vernalisé, mais le processus de dévernalisation peut ensuite inhiber la montaison.

 

Des conséquences à ne pas négliger

Tarder à enlever les plantes fleuries, c’est favoriser la production de semences viables polluant le sol pour plusieurs décennies. Une montée laissée produira 18 plantes adventices à la prochaine rotation !

Les sortir du champ est donc impératif. Quand les conditions sèches ne favorisent pas l’arrachage, il est recommandé de couper la tige sous le collet (dans le sol avec une bêche pour éviter les repousses). La hampe florale doit ensuite être sortie du champ sans la secouer.

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation