ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

PNRI : Résultat des essais biocontrôle sous serre

ITB National ·

L’efficacité de 27 formulations de biocontrôle aphicides a été évaluée par l’ITB lors de deux séries d’essais réalisés en conditions contrôlées dans la serre du Griffon.

Des essais en conditions contrôlées de produits de bioncontrôle contre Myzus persicae (le principal vecteur des virus responsables des jaunisses de la betterave) ont eu lieu de mi-mars à mi-mai dans la serre de l’ITB au Griffon. 

 

Quatorze produits selon diverses combinaisons produit-formulation-doses, soit 27 modalités, appartenant à 10 entreprises privées, ont été inclus dans ces essais. Des substances actives d’origine naturelle et des micro-organismes ont été évalués. Certains produits sont déjà commercialisés sur d’autres couples culture-bioagresseur. D’autres produits sont en développement, au stade de l’optimisation de la formulation. 

 

Les applications ont été réalisées à 2 stades de développement de la betterave (2 feuilles et 6-8 feuilles) et l’efficacité des produits est évaluée 2, 5, 7 et 13 jours après un traitement réalisé au banc de pulvérisation (*sauf pour le produit C composé d’azadirachtine A pour lequel 3 traitements ont été réalisés dans la deuxième série). 

 

 

Figure 1: résultats des essais biocontrôle sous serre sur des betteraves au stade 2 feuilles lors du traitement. * comptage à J+3 pour la série 3 ** comptage à J+14 pour la série 3. Les moyennes ont été comparées pour chaque série et au sein d'une même date de comptage à l'aide d'un test de Kruskal-Wallis (au seuil de 0,05) suivi d'un test de Dunn (au seuil de 0,05).

 

 

Figure 2: résultats des essais bioncontrôle sous serre sur des betteraves au stade 6-8 feuilles lors du traitement.* comptage à J+3 pour la série 3 ** comptage à J+14 pour la série 3. Les moyennes ont été comparées pour chaque série et au sein d'une même date de comptage à l'aide d'un test de Kruskal-Wallis (au seuil de 0,05) suivi d'un test de Dunn (au seuil de 0,05).

 

Aucun des produits de biocontrôle testés n'est aussi efficace que la référence chimique, en conditions contrôlées. De plus, sur des betteraves à 6-8 F, aucun de ces produits n'a permis de faire diminuer le nombre de pucerons par rapport au comptage avant le traitement. Sur des betteraves au stade 2 feuilles, dans la série 1, certains produits (extrait d'ortie, huiles de paraffine et microorganisme en cours d'homologation) ont permis une légère diminution du nombre de pucerons, 2 et/ou 5 jours après le traitement sans qu'une différence significative ait pu être montrée vis à vis du témoin non traité (pour lequel on observe une faible croissance des populations de pucerons). Cette diminution des populations de pucerons n'a pas pu être observée à nouveau dans la deuxième série. 

 

Pour certains produits, le nombre de pucerons se situe à un niveau intermédiaire entre le témoin non traité et la référence chimique, sans que des différences significatives par rapport au témoin puissent être démontrées, à 5, 7 ou 13 jours après pulvérisation. Il s'agit des produits suivants :

 

 

Figure 3 : Produits pour lesquels le nombre de pucerons observés, 5, 7 ou 13 jours après le traitement, est intermédiaire entre le témoin non traité et la référence chimique.

 

Les betteraves ayant été inoculées manuellement, ces résultats permettent uniquement d'évaluer l'effet des produits testés sur la croissance de populations de pucerons déjà installées, mais ne permettent pas d'apprécier d'éventuels effets de ces produits sur l'arrivée des pucerons ailés sur les betteraves

 

Les produits ont été sélectionnés selon leur efficacité, mais aussi dans l'objectif de diversifier les substances actives et les modes d’actions. Les 7 produits les plus prometteurs ont été sélectionnés pour être testés en conditions de plein champ (soulignés dans le tableau ci -dessus). Ces essais ont également autorisé un travail sur la dose de ces produits et la détermination des formulations les plus efficaces sur betterave. Ces essais en plein champ pourront être utilisés par les firmes détentrices, si les résultats sont satisfaisants, dans le cadre de demandes d’homologations ou de dérogation, dans l’objectif d’avoir des produits utilisables en conditions de production au plus tard en 2024.

 

Les produits sélectionnés pour participer aux essais biocontrôle du PNRI et pour lesquels le travail de formulation reste à approfondir, seront évalués sous serre prochainement et pourront être inclus dans les essais en microparcelles en 2022 et 2023. Les produits ayant une action préventive contre M. persicae ou contre les jaunisses de la betterave (produits répulsifs et stimulateurs de défense des plantes) seront également évalués en conditions contrôlées par l’ITB.

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation