ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Maladies du feuillage en Normandie et Val d’Oise : situation au 21 juillet

ITB Normandie / Val d'Oise ·

Cercosporiose

DSCN5207

L’augmentation des températures favorise le développement des maladies du feuillage, en particulier la cercosporiose. Surveillez attentivement vos parcelles.

Situation du réseau d’observation au 21 juillet : 

 

    Seine-Maritime et Eure

La cercosporiose est fréquemment observée, 40 % des parcelles ont atteint le seuil de risque cette semaine pour cette maladie. Nous observons peu d’évolution des autres maladies, seulement un site qui dépasse le seuil de risque pour la rouille.

 

    Val d’Oise :

Dans ce département, le seuil de risque cercosporiose a été atteint pour certaines parcelles à partir du 5 juillet. A ce jour l’ensemble des parcelles ont nécessité une première protection.

 

-Déclencher au bon moment 

 

Le développement des maladies est variable en fonction des conditions agroclimatiques propres à chaque parcelle. Garantir  sa compétitivité, c’est surveiller l’apparition des maladies et déclencher les interventions à l’aide des seuils établis par l’ITB :

 

-Produits conseillés sur cercosporiose : 

 

•    Spyrale 1 l/ha (1 application maxi à 0,9 l/ha pour les sols drainés)

•    Timbal EW 0,8 l/ha + Passerelle 0,5 l/ha

 

 Dans les situations à risque élevé de cercosporiose, ajoutez en mélange 750 g/ha de cuivre sous forme d’hydroxyde et d’oxychlorure (seul le produit Airone SC bénéficie d’une dérogation 120 jours).

 

 Avant d'envisager une protection fongicide avec un produit de contact comme le cuivre, s'assurer d'une météo clémente dans les jours qui suivent l'application pour limiter le lessivage.

 

 

 

La réglementation des produits est à consulter sur le Pense Betterave de l’ITB téléchargeable sur le site itbfr.org

 

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation