ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Impact du manque d’eau sur la betterave

Le manque d’eau fait craindre un impact sur la culture de la betterave. Cet article fait le bilan de la situation au 10 mai.

La zone de production de la betterave n’est pas épargnée par la sécheresse printanière, avec des déficits d’humidité des sols qui peuvent atteindre plus de 30 % dans certains secteurs, comme le montre la carte ci-dessous :

La betterave est une culture résiliente vis-à-vis du stress hydrique, elle tolère bien les sécheresses de printemps. A ce jour, ce sont les parcelles argileuses et argilo-calcaires qui commencent à souffrir de la sécheresse dans le secteur Beauce et Gatinais : les labours réalisés après novembre en conditions humides étaient de mauvaise qualité, avec de nombreuses situations de lissages. Dans ces conditions, les betteraves qui sont encore à 6-8 feuilles n’ont pas développé un système racinaire suffisant. Si la limite actuelle de prospection racinaire se trouve dans des fentes de retrait, les betteraves vont « fourcher » et leur croissance sera perturbée. Dans les autres types de sol, la situation ne doit pas susciter d’inquiétude à ce stade. 

Les conditions de pluviométrie sont proches de celles de l’année 2011, historiquement sèche au printemps, comme le montrent les figures ci-dessous. En 2011, la productivité au niveau national a été de 15 t/ha, avec des dates de semis avancées d’une semaine par rapport à 2022 et une période estivale bien arrosée. Un autre élément à prendre en compte est le vent très présent cette année depuis les semis, qui assèche les sols et augmente l'ETP.

Cumul de pluviométrie depuis le 1er janvier à Bricy, 45 (en haut) et à Saint-Quentin, 02 (en bas) :

 

Donc il n’y a pas d’inquiétude forte à ce jour pour la culture de betterave, mais un retour de pluies est espéré avant la fin du mois. Aujourd’hui, le principal problème lié au manque d’eau est la faible efficacité des produits herbicides racinaires.

Les fentes de retrait commencent à apparaître en terre argileuse 

Aux heures chaudes, les feuilles montrent l'impact du sec (voir photo en début d'article en région Beauce)

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation