ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

REPLAY - Les essentiels de la Somme et l'Oise

ITB Somme / Oise ·

L'année 2021 a été marquée par plusieurs évènements, revenons sur les faits les plus marquants.

Des semis précoces

La campagne 2021 a bien démarré, avec du gel à la mi-février, favorisant la bonne restructuration des sols. Le ressuyage a été rapide, ce qui a favorisé un démarrage des semis le 3 mars sur le Valois. Les semis précoces représentent 10 % de la surface de la délégation. 

Le risque des semis précoces est la vernalisation. Comme le montre le graphique ci-dessous, avant le 15 mars, le risque d'avoir plus de 100 betteraves montées à l'hectare est important. Celui-ci est encore plus important pour les variétés tolérantes au rhizoctone brun, le semis est déconseillé avant le 15 mars.

 

Des pertes de pieds dues au gel

Les bonnes conditions de préparation de sol présageaient une bonne installation des populations de betteraves. Mais, deux épisodes de gel à -5°C et en dessous (du 5 au 7 avril et 13 au 15 avril) ont causé des pertes de pieds. L'Oise est la plus touchée, surtout la zone du Valois. Avant tout re-semis, il est essentiel de déterminer la population. Le seuil de re-semis est de 40 000 pieds à l'hectare.

 

Des richesses décevantes

En fonction des secteurs, les richesse sont basses. Plusieurs facteurs peuvent l'expliquer:

  • Une bonne minéralisation de l'azote permise par les conditions météo du printemps (cf graphique ci-dessus),
  • Un mois d'août plus sec et un retour des pluies début septembre. Celles-ci ont favorisé la reprise de la pousse des feuilles et la consommation de sucre associée,
  • Une dégradation du feuillage par la cercosporiose.

 

Une cercosporiose tardive

Durant l'été, le climat n'a pas favorisé une évolution des gravités de la cercosporiose. Celle-ci a évolué tardivement, nous avons constaté à la mi-octobre des conditions plus favorables (brumes matinales et température >20°C l'après midi). Très rapidement, les variétés les plus sensibles ont décroché. La dégradation du bouquet foliaire et puis sa repousse peuvent entraîner la perte d'un point de richesse.

La réussite de la protection fongicide passe par :

  1. Le choix variétal : plus la date d'arrachage est tardive, plus la variété choisie doit être tolérante à la cercosporiose.
  2. Le positionnement de l'intervention : conulter l' OAD "Alerte maladies", les notes d'information et observer ses parcelles.
  3. Le choix du produit : choisir la combinaison de produits adaptée à la maladie présente

     

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation