ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Rémanence des traitements néonicotinoïdes au 8 juin

Cette semaine, dans les parcelles NNI soumises à de fortes pressions de pucerons verts, les observations de l’ITB font état d’une possible évolution du stade larvaire des aptères, qui indique que le traitement de semences atteint sa limite de rémanence et d’efficacité.

Présence d’aptères verts dans les parcelles NNI

Chaque semaine, les équipes de l’ITB et de la filière observent la présence des pucerons verts dans 68 parcelles sans NNI et 91 avec NNI afin de mettre à jour la carte interactive « Alerte Pucerons ».

La situation au 31 mai 2022 est comparée à celle de 2021 avec les cartes ci-dessous. Elles représentent le pourcentage de betteraves touchées par des pucerons verts sur chaque site observé. On constate qu’en présence de NNI, les aptères sont plus nombreux en 2022 qu’en 2021.

 

Sur de nombreux sites, les observations de l'ITB montrent que les aptères verts retrouvés dans les parcelles NNI sont petits et donc fraîchement nés. Après un délai de quelques jours, les observateurs ne voient pas d’évolution du stade larvaire, ce qui indique que les jeunes larves ne survivent pas, et que la rémanence des NNI est toujours active.

Malgré tout, sur quelques sites notamment en Champagne, on constate une évolution des stades larvaires des aptères. Ces derniers sont devenus plus gros, ce qui signifie qu’ils survivent au traitement NNI, qui arrive en fin de rémanence sur ces sites. Cette situation est constatée avec une forte pression de pucerons verts et lorsque les betteraves ont dépassé le stade de 12 feuilles. A ce stade, la transmission virale est quasiment nulle pour les polérovirus. Seul, le BYV pourrait  être transmis au delà du stade actuel (il était présent sur 7 % des parcelles symptomatiques en 2019, 70 % en 2020 et 35 % en 2021).

Les évolutions de stades larvaires sont à vérifier dans les parcelles NNI. Si cette évolution est constatée, une intervention peut être envisagée lorsque le seuil est franchi.

Pour toute intervention, consulter l’article « Lutte contre les pucerons verts »

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation