ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Lutte contre les pucerons verts en région Nord - Pas-de-Calais

ITB Nord - Pas-de-Calais ·

Les pucerons verts sont les principaux vecteurs des jaunisses virales. Les parcelles sans protection néonicotinoïde doivent être observées en priorité. Cette surveillance doit se poursuivre jusqu’à la couverture du sol par le feuillage. Avec l’élévation des températures les vols de pucerons s’intensifient de nouveau.

Beaucoup de pucerons noirs qui se développent quelle que soit la protection de la semence.

Il est possible de trouver les 2 espèces noires et vertes sur la même feuille, ce qui rend plus difficile leur détection, comme sur la photo ci-dessous.

 

 

La colonisation des betteraves par les pucerons noirs (Aphis fabae) entraîne une crispation du feuillage, mais ne constitue pas une menace pour la betterave.

En effet son rôle dans la dissémination des jaunisses virales est minime et l’incidence sur le rendement en absence de jaunisse est quasi nulle.

 

Évolution de la pression pucerons verts sur l’ensemble de la région pour les parcelles en traitement de semence F8 :

 

  • 38 % ont dépassé le seuil de risque de 10 % de plantes avec au moins un puceron aptère vert pour le T1.
  • 9 % des parcelles ont atteint le seuil pour le T2.
  • 53 % des parcelles sont toujours en dessous du seuil.
  • Aucune parcelle en traitement de semence NNI n'a atteint le seuil pour les pucerons aptères verts. 

 

Consultez l'OAD "Alerte Pucerons" pour une vue d'ensemble de la situation. 

 

Pour les parcelles avec une protection néonicotinoïde en traitement de semence

 

 

Pour les parcelles sans protection néonicotinoïde

 

 

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation