ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Les traitements de semence à base de néonicotinoïdes (NNI) sont toujours actifs

Depuis quelques jours, les observations de l’ITB montrent la présence d’aptères verts sur des betteraves dont les semences ont été traitées avec des NNI. Ces observations ne soulèvent pas d’inquiétude à ce jour.

Les NNI n’empêchent pas la naissance d’aptères

Les produits à base de néonicotinoïdes sont systémiques, la matière active circule dans les plantes. Cette protection phytosanitaire n’empêche pas les pucerons ailés d’atterrir sur les feuilles de betterave et de donner naissance à des aptères. Les observations de l'ITB montrent que les aptères retrouvés dans ces parcelles sont petits et donc fraîchement nés. Quelques jours après, les observateurs ne voient pas d’évolution du stade larvaire, ce qui laisse penser que les jeunes larves ne survivent pas, et que la rémanence des NNI est toujours active. Rappelons que les virus ne sont pas transmis à la descendance.

L’expérience de 2021

Un essai effectué en 2021 en Normandie illustre cette situation de pucerons verts observés dans une parcelle NNI. Sur le graphique ci-dessous, la parcelle avec le traitement Cruiser SB présente 15 % de betteraves avec aptères verts le 3 juin, sans augmentation de population les jours suivants. Dans cet essai, seul le témoin sans aphicide montrait des symptômes de jaunisse.

D’autres expérimentations conduites en 2021 allaient dans le même sens, ce qui conduit l'ITB à considérer que le risque est faible sur les parcelles protégées NNI. Les vols multiples en cette période très favorable aux pucerons vont amener régulièrement de nouveaux aptères. L’ITB reste vigilant sur l’évolution des stades larvaires, moyen le plus fiable aujourd’hui pour mesurer la survie des pucerons. Il faut environ une semaine pour qu’un nouveau-né atteigne le stade adulte apte à donner naissance à de nouveaux aptères dans les conditions de températures actuelles, donc leur évolution est très rapide.


Photo en haut d'article : parcelle F8 - feuille présentant une multitude de tailles donc de stades larvaires, qui indiquerait une fin de rémanence du produit NNI.

Photo en bas d'article : cette observation en parcelle NNI n’incite pas au traitement en végétation. Il faut attendre de voir la survie des aptères nouveau-nés.

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation