ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Les leviers mobilisés du PNRI

ITB National ·

Le Plan National de Recherche et d’Innovation est un vaste programme de recherche, réunissant une trentaine d’acteurs afin d’identifier, avant 2024, des solutions qui, seules ou combinées, protègeront les cultures de betterave à sucre des virus de jaunisse. Les projets intègrent recherche et expérimentation en biologie, agronomie, génétique et biocontrôle, mais aussi les dimensions sociologiques et économiques. En tout, le PNRI regroupe une vingtaine de projets, s’appuyant sur divers principes de lutte contre les pucerons et les virus. Voici les concepts et les leviers mobilisés dans ces projets :

Amélioration de la compréhension de la situation sanitaire

 

Connaissance du répertoire viral complet

 

Mise au point de nouveaux outils de détection des virus 

 

Mise en place d'une stratégie de protection croisée : étude des multi-infections pour tester les synergies et antagonismes entre virus dans la perspective d’évaluer une stratégie de protection croisée, correspondant à une solution proche de la vaccination.

 

Étude des réservoirs viraux et des vecteurs de jaunisse : identifier par des approches moléculaires les réservoirs et vecteurs des jaunisses pour les intégrer dans les stratégies de gestion de la maladie.

 

Essais analytiques : Des essais pour comprendre les interactions avec d’autres pratiques culturales, en particulier l’azote.

 

Identification et démonstration des solutions à l'échelle de la culture

 

Variété et résistance : évaluer les résistances variétales aux différents virus. Accompagner la création variétale.

 

Produits de biocontrôle : évaluer les produits de biocontrôle aux modes d’action divers (aphicide, répulsif ou stimulateur de défense naturelle des plantes) et empêcher la colonisation des parcelles par les pucerons. Manipuler les auxiliaires et les pucerons par les odeurs.

 

Utilisation des champignons endophytes : réduire les populations de pucerons avec des graminées en interculture inoculées de champignons endophytes, qui libèrent des alcaloïdes à effet insecticide au moment de leur décomposition.

 

Plantes de services et COV : étudier la colonisation de la parcelle par les pucerons et les virus, en présence de plantes de services (PDS) ou de composés organiques volatiles (COV) perturbant le comportement des pucerons.

 

Identification et démonstration des solutions de régulations à l'echelle de l'environnement des plantes, des cultures et des paysages

 

Infrastructures agroécologiques : évaluer l’efficacité des bandes fleuries, plantes compagnes et bordures de haies pour favoriser l’installation des auxiliaires et pour renforcer le contrôle biologique des pucerons vecteurs.

 

Modélisation paysagère : Simuler les relations entre paysage, pratiques agricoles, cultures, ravageurs et auxiliaires pour identifier des leviers préventifs, et construire des scénarios de fonctionnements agro-écologiques.

 

Traques aux innovations et diagnostic agronomique : comprendre la diversité des niveaux de pression dans différents contextes de modes de production.

 

Lâchers d'auxiliaires : utiliser des ennemis naturels de pucerons (auxiliaires) comme les chrysopes et le parasitoïde Aphidius colemani. Travailler sur le développement et la mise au point d’une application mécanisée au champ appliquée à la betterave.

 

Au croisement des leviers 

 

Fermes pilotes d’expérimentation : évaluer les leviers et les combinaisons de pratiques en conditions de plein champ dans une diversité de situations. 500 hectares dont 14 % en agriculture biologique.

 

Enseignement agricole : construire un enseignement pour les futurs agriculteurs, basé sur l’ensemble des leviers mobilisables du PNRI.

 

Modélisation et gestion des risques : modéliser les dynamiques de vol, le risque jaunisse et les pertes de rendement. Développer des outils d'aide à la décision pour accompagner l’agriculteur dans le choix et le positionnement de ses différents leviers.

 

Transition vers un modèle économique durable

 

Analyses économiques : tester et mesurer la durabilité économique, à l’échelle de la culture, de l’exploitation agricole et de la filière, des solutions techniques proposées dans le PNRI.

 

Bien commun : faire émerger, à l’échelle de territoires, des modalités de gouvernance collectives des mosaïques paysagères, et mettre en place des mécanismes de concertations entre agriculteurs.

 

 

Des fiches descriptives de chaque projet du PNRI , reprenant tous ces leviers sont disponibles dans la section "Projets" du PNRI.

 

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation