ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Dégâts de gel en Normandie et Val d’Oise

ITB Normandie / Val d'Oise ·

Durant les nuits du 6 et 7 avril, les températures ont pu descendre jusque -6° dans différents secteurs de la région. Seule la bordure maritime a été épargnée par ces températures très froides. Ces conditions climatiques vont entrainer des pertes de plantes. Il est nécessaire d’évaluer précisément le niveau des populations et leur évolution dans les jours à venir.

A ce jour, les dégâts de gel concernent les semis du 3 au 9 mars et surtout ceux du 22 au 25 mars, sur des betteraves du stade crosse à cotylédons. Les symptômes se caractérisent par des nécroses sur les cotylédons (entières ou partielles) et tigelles (pincement).

 

Si le cœur de la betterave (apex) n’est pas touché elle pourra poursuivre sa croissance.

 

Des comptages précis doivent être réalisés afin d’estimer la population des betteraves. Pour cela il est conseillé d'identifier différentes zones dans la parcelle et réaliser régulièrement des comptages sur 10 mètres linéaires et sur l'ensemble des rangs du semoir.

La population minimale acceptable est de 40 000 plantes à l’hectare soit : 

 

  • pour un semis à 45 cm d’écartement, 18 betteraves en moyenne sur 10 m
  • pour un semis à 50 cm d’écartement, 20 betteraves en moyenne sur 10 m.

 

En cas de ressemis dans la même parcelle, la législation actuelle interdit l’utilisation de semences de betteraves traitées néonicotinoïdes si les premières l'étaient.

 

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation