ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Oise/Somme : Incidence du gel du 12 au 15 avril

ITB Somme / Oise ·

Cette deuxième vague de gel est plus préjudiciable que la précédente. L'observation à la parcelle est essentielle.

La période de gel précédente a occasionné des dégâts sur les semis allant du 17 au 23 mars, sur les parcelles en cours de levée. L'essentiel des dégâts a été observé sur l'Oise, et sur des zones où la température est descendue en dessous de -5°C.

Le coup de froid de cette semaine occasionne plus de dégâts, et englobe une période de semis plus large. Les semis concernés sont ceux du 20 au 28 mars. Cette fois la Somme semble plus touchée par ce deuxième épisode. Seuls les semis à partir du 29 mars semblent pour le moment plus épargnés, étant au stade germination.

 

Premiers constats :

  • Tous les secteurs sont concernés
  • Le manque de rappuyage, de nivelage et de plombage sont des facteurs aggravants
  • Les sols argileux et argilo-calcaire (cranettes) sont plus vulnérables

 

Il est nécessaire de faire un état des populations des parcelles avant d'envisager un re-semis.

 

Conseils pour faire le diagnostic de vos parcelles :

  • Commencer les observations à partir de ce weekend (température favorable aux levées).
  • Faire des comptages précis, sur au minimum 4 zones de 6 rangs sur 10 m.
  • Pour une évaluation plus fine dans le cas de parcelle hétérogène, faire des comptages en différenciant des zones dans la parcelle.
  • Le re-semis est conseillé qu'en cas de population inférieure à 40 000 pieds/ha (18 betteraves/10m à 45, et 20 betteraves/10 m à 50).
  • 35 jours après le semis, le seuil de re-semis est de 35 000 pieds/ha.

 

En cas de ressemis dans la même parcelle, la législation actuelle interdit l’utilisation de semences de betteraves traitées néonicotinoïdes. 

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation