ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Premiers lâchers d'œufs de chrysopes dans les fermes pilotes

ITB National ·

Dans le cadre du Plan National de Recherche et d'Innovation, le biocontrôle a été identifié comme une solution de lutte contre les pucerons vecteurs de jaunisse dans les champs de betteraves. Le 28 avril 2021, un premier lâcher d'oeufs de chrysopes a été réalisé dans une des fermes pilotes.

L’entreprise IF TECH basée à Angers produit plus de 2 millions d’œufs de chrysopes chaque semaine pour l’agriculture ou la protection des parcs et jardins. Elle s’est associée au projet des fermes pilotes pour accompagner la filière dans le développement d’une stratégie de lâcher de chrysopes permettant de réguler les populations de pucerons.

 

Les chrysopes sont parmi les auxiliaires les plus actifs et les plus communs. Leurs larves sont des prédateurs redoutables qui consomment en moyenne 60 pucerons par jour. Sur betteraves, elles arrivent souvent avec plusieurs semaines de retard par rapport aux pucerons, ce qui ne permet pas un contrôle suffisant pour lutter contre les jaunisses virales. Des tests de lâchers de chrysopes sont donc prévus pour évaluer l’intérêt d’un apport précoce.

 

Une dizaine de parcelles des fermes pilotes reçoivent en 2021 des chrysopes d’élevage. Les lâchers pourront être réalisés dans différents contextes parcellaires :

 

  • Apports sur betteraves lorsque les premières colonies de pucerons sont observées dans la parcelle
  • Apports sur des zones à risques favorables à l’arrivée des pucerons : haies, bordures de colza
  • Apports en préventif sur des dispositifs susceptibles d’accueillir des proies en attendant l’arrivée des pucerons : betteraves associées, bandes fleuries

 

Des comptages de pucerons et de chrysopes seront réalisés à différentes distances de la zone de lâcher afin d’analyser leur vitesse de dispersion et le rayon d’action.

 

Le 28 avril 2021, un premier lâcher d’œufs de chrysopes a été réalisé dans une des fermes pilotes du Loiret, après l'observation de pucerons quelques jours avant. Les oeufs ont été dispersés à l'aide d'un pulvérisateur à dos, mis au point par IF TECH. L’éclosion intervient dans les 24-48 heures après l'apport, et les larves peuvent alors commencer leur quête de nourriture.

 

Si la preuve d'efficacité est faite, les objectifs sur les trois ans d'étude seront de déterminer la quantité d'oeufs nécessaire soit en action préventive, soit sur pucerons installés, de comprendre les comportements des populations de chrysopes et leur capacité à s'installer dans les parcelles selon le climat, et de déterminer la période opportune pour opérer les lâchers. D'autres travaux seront menés pour progresser dans la mécanisation de tels lâchers.

 

Pour suivre l'actualité du PNRI abonnez-vous à la Newsletter PNRInfo.

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation