ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Evolution de la pression jaunisse jusqu'à la mi-août

Le réseau d'épidémiosurveillance mis en place en 2021 permet de suivre 2 types de parcelles : avec ou sans traitements de semences insecticides à base de néonicotinoïdes (NNI). Ce réseau a permis d'évaluer la pression des pucerons verts, vecteurs de la jaunisse, moins forte qu'en 2020, mais plus forte qu'en 2019. La pression jaunisse, encore en cours d'évaluation, semble dans les mêmes proportions.

De la jaunisse observée dès le 21 juin

 

Les premiers symptômes ont été observés dès le 21 juin, dans le Loiret. A fin juin, une dizaine de parcelles est touchée, toutes dans le Centre Val de Loire. Les symptômes se sont ensuite développés dans le Centre Val de Loire et l'Ile-de-France, l'Eure, le Val d'Oise et dans quelques parcelles de l'Oise et de la Somme.

 

Pour en savoir plus sur la situation du Sud de Paris, cartographie des zones touchées et de la jaunisse au sud de Paris en juillet

 

70 % de sites touchés par la jaunisse à la mi-août

 

Au 23 août, 70 % des sites sans NNI sont touchés par la jaunisse, avec une gravité moyenne de 11,7 %, et au maximum 100 % dans le département d'Eure-et-Loir, le plus impacté en 2021.

 

 Nombre de sites suivisSites observésSites touchés par la jaunisseGravité moyenne jaunisse
Avec NNI12456,5 %38,6 %1,6 %
Sans NNI15354,9 %70,2 %11,7 %

 

 

Des parcelles avec NNI touchées par la jaunisse

 

A partir de début juillet, des parcelles protégées par les NNI ont été touchées par la jaunisse dans la région Centre Val de Loire. Afin de mieux comprendre la pression de cette année, des analyses moléculaires sont en cours pour identifier les virus présents. De plus, des enquêtes vont être menées pour identifier les déterminants de l'hétérogénéité entre parcelles.

 


Bilan de la pression pucerons verts aptères

 

A la couverture du sol, 70 % des sites de 2021 ont atteint le seuil d'intervention dans les parcelles sans traitement de semence insecticide, contre 38 % en 2019 et 92 % en 2020.

 

 


2 types de parcelles suivies cette année :

 

  • des parcelles avec un traitement de semence insecticide à base de néonicotinoïdes
  • des parcelles sans traitement de semence insecticides à base de NNI, mais avec des traitements aphicides en végétation déclenchés au seuil d'intervention. Pour rappel le seuil est de 10 % de betteraves colonisées par au moins 1 puceron.

 

Les observations réalisées dans le cadre du BSV sont saisies dans l'outil Vigicultures, validées par les animateurs régionaux et synthétisées dans les Bulletins de Santé du Végétal, et dans les informations régionales.

 

Les observations réalisées permettent d'alimenter l'OAD Alerte Pucerons, une carte interactive permettant de visualiser en temps réel les seuils d'intervention pour lutter contre les pucerons.

 

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation