ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Désherbage localisé des chardons grâce aux images par drone

En 2021, l'ITB a testé avec la société Alteia une solution d'imagerie drone pour cibler et traiter les ronds de chardons. Cette adventice vivace est répartie en taches, et se prête bien à cette solution qui permet de réduire l'IFT.

Cette année, l’ITB a mis en place un essai en conditions réelles avec l’entreprise Alteia pour tester la détection des chardons sur la base d’un vol de drone, dans l'objectif de ne désherber que les ronds d'adventices. Le chardon est une plante invasive, que l'on traite en végétation sur des individus déjà développés. Son désherbage se prête bien à cette pratique car la plante est relativement facile à détecter, et se développe par zones bien circonscrites. 

Le drone équipé d'une caméra multispectrale a effectué un vol lors du stade 8-10 feuilles des betteraves. Les images et le contour de la parcelle ont été transférés sur la plateforme en ligne d'Alteia pour traiter les données. 

De manière automatisée, les ronds de chardons sont identifiés, puis une carte de préconisation est générée. Le diamètre des taches est agrandi automatiquement via le logiciel afin de sécuriser la pulvérisation. La carte ainsi créée est exportée vers la console du pulvérisateur. Celui-ci doit être en mesure de gérer des cartes de modulation.

Le traitement doit bien sûr respecter les bonnes conditions d'application du produit, en termes de stades et de conditions climatiques.

Lors du test aux champs, la pulvérisation a bien ciblé les zones de chardons. L’efficacité de l’herbicide est identique entre la modalité en plein et en localisé. Seules deux taches de la parcelle ont connu une baisse d’efficacité, mais ceci est lié au fait que le pulvérisateur n’a pas pu respecter la dose d’application.

L’intérêt économique de la localisation

Sur la parcelle d’essai, seulement 14 % de la parcelle a reçu une pulvérisation, soit une économie de 34 €/ha (sur une base de coût de produit de 40 €/ha). Le coût du passage de drone et du traitement de données est de l’ordre de 15 €/ha. Ce coût est indicatif. Il dépendra du drone et du capteur utilisé, aussi de la surface à traiter dans l’année. L'économie réalisée dépend aussi du niveau de salissement de la parcelle, donc de la quantité de produit appliquée (voir graphique ci-dessous, pour différents % de surface traitée par taches).

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation