ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Apports de phosphore en sols de craie : prendre en compte les nouvelles teneurs seuils

En 2020, les valeurs de teneurs seuils du Comifer, sur la base d’une mesure Olsen, ont été modifiées pour les sols de craie.

La plupart des références ayant permis d’établir les teneurs seuils pour le phosphore en sols de craie sont basées sur des analyses suivant la méthode Joret-Hébert. Le conseil a été adapté pour la méthode Olsen en étudiant la relation entre des valeurs d’analyses obtenues avec ces deux méthodes. En 2020, un travail de réactualisation de cette relation a été réalisé dans le cadre du Comifer.

Des valeurs seuils réactualisées

Ce travail a abouti à une modification des teneurs seuils pour les sols de craie, à savoir le seuil d’impasse, et le seuil de renforcement, pour les analyses réalisées avec la méthode Olsen :

Ce travail de réactualisation a conduit à une baisse des seuils d’impasse et de renforcement, ce qui tend globalement à réduire les doses d’apports de P2O5, en élargissant la plage de teneurs considérées comme correctement pourvues.

Quel est l'impact sur le conseil d'apport?

Pour rappel, la formule de conseil d’apport établie par le Comifer est la suivante :

formule

La teneur en P2O5 retenue pour la betterave sucrière est de 0.5kg P2O5 par tonne de betterave à 16%.

Le coefficient multiplicatif des exportations est déterminé grâce à un tableau établi par le Comifer, tenant compte de l’historique d’apport, des teneurs seuils et du niveau d’exigence de la culture. Les valeurs données ci-dessous sont pour des cultures considérées comme très exigeantes, telles que la betterave sucrière :

Le changement des teneurs seuils impliquent donc un décalage dans le choix des coefficients multiplicatifs, impactant de manière importante le conseil d’apport.

Exemple :

Un agriculteur a un objectif de rendement en betterave sucrière de 85t à 16%. Son dernier apport de P2O5 est récent, et sa dernière analyse de sol, suivant la méthode Olsen, ressort à 125mg/kg. Les résidus de culture de son précédent ont été enfouis.

  • Avec les nouvelles teneurs seuils, son conseil d’apport est de 1.2 x 85 x 0.5 = 51kg de P2O5/ha, soit 113kg/ha de Super45 par exemple.
  • Avec les anciennes teneurs seuils, la valeur aurait été considérée sous le seuil de renforcement, son conseil d’apport aurait alors été de 2.2 x 85 x 0.5 = 93kg de P2O5/ha soit 208kg/ha de Super45 par exemple.

La brochure du Comifer pour la fertilisation P-K-Mg donne tous les éléments nécessaires au calcul d'apport, pour une grande diversité de situations.

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation