Accueil / French National Plan for research and innovation / Ferme pilote d'expérimentation de Monceau le Neuf

Ferme pilote d'expérimentation de Monceau le Neuf

 Aisne

Ferme Pilote d'Expérimentation suivie par Tereos

Agriculture conventionnelle

 

Suivi des essais :

PRÉSENTATION DE L'ESSAI

Levier testé : Plantes compagnes 

L’objectif des plantes compagnes est de limiter les populations de pucerons sur betteraves (attractivité, obstacle physique, niche pour les auxiliaires) mais elles peuvent aussi concurrencer la betterave si elles sont trop développées ou détruites tardivement. L’orge de printemps est l’espèce de plante compagne testée sur cet essai. 

Modalités testées sur l’essai :

  • Betteraves associées avec aphicide
  • Betteraves seules avec aphicide
  • Betteraves associées sans aphicide
  • Betteraves seules sans aphicide

QUE RETENIR DE CET ESSAI ? 

Cette section sera complétée à la fin de l'essai.


DÉROULEMENT DE LA CAMPAGNE : 

22 mars : semis de l'orge

L’orge de printemps a été semée à une densité de 22 kg/ha

25 mars : semis des betteraves

Développement de l'orge 

La population d’orge n'était pas très homogène à environ 40 pieds/m²

Développement des betteraves 

La population était bonne et homogène.

28 avril : suivi des populations de pucerons

À cette date, quelques pucerons noirs et verts ont été observés. 

13 mai : destruction de l'orge

La destruction de l'orge a été faite au stade 4 à 6 feuilles des betteraves

Observation jaunisse

Quelques symptômes sont apparus début juillet, des ronds corrélés avec le nombre de pucerons observés mais pas de distinction encore entre les modalités. Les ronds se sont vite  développés: 1m puis 11m 3 semaines plsu tard.

 

PRÉSENTATION DE L'ESSAI

Levier testé : Plantes compagnes et lâchers d'auxiliaires

L’objectif des plantes compagnes est de limiter les populations de pucerons sur betteraves (attractivité, obstacle physique, niche pour les auxiliaires) mais elles peuvent aussi concurrencer la betterave si elles sont trop développées ou détruites tardivement. La féverole est l’espèce de plante compagne testée sur cet essai.

 

L’objectif des lâchers d’auxiliaires est d’augmenter artificiellement l’abondance des ennemis naturels présents dans la parcelle pour réduire les populations de pucerons. Des larves de chrysopes (Chrysoperla lucasina) fournies par la société Koppert ont été introduites sur cette parcelle.

Modalités testées sur l’essai :

Betteraves associées avec aphicide
Betteraves seules avec aphicide
Betteraves associées sans aphicide
Betteraves seules sans aphicide


QUE RETENIR DE CET ESSAI ? 

  • Peu de pucerons sur cet essai ne permettant de conclure sur l’effet de la féverole. 
  • Des symptômes de jaunisse équivalents dans toutes les modalités testées. 
  • L’effet de la féverole sur le rendement betteravier n’a pas été évalué. 

En expérimentation, les résultats peuvent être différents d’un essai à l’autre. Il faut donc se baser sur un ensemble d’essais pour conclure sur l’effet d’un levier.
 


DÉROULEMENT DE LA CAMPAGNE : 

20 octobre : semis de la féverole

Les plantes compagnes ont été semées à des densités comprises entre 5, 10 et 15 pieds/m². 

01 avril : semis des betteraves

Développement de la féverole

La levée de la féverole a été bonne, la densité à la levée est de 5-10 pieds/m². Elle a bien tenu le programme de désherbage des betteraves. 

18 mai : suivi des populations de pucerons

Peu de pucerons ont été observés sur ce site. La féverole ne semble pas éloigner les pucerons des betteraves. Seul l’effet de l'aphicide est concluant. 

Pas de destruction de la féverole

20 octobre : récolte des betteraves

Sur cet essai, 10 % de surface en betteraves a été touchée par la jaunisse dans toutes les modalités. 

L’effet de la féverole sur le rendement des betteraves n’a pas été évalué. 

 

Remarque : les données sur l'utilisation des auxiliaires sont en cours de traitement

 

Aucun article trouvé
Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation