ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Situation des ravageurs en Champagne-Ardenne et dans l'Yonne.

DSCN1550

<public>

Les conditions climatiques actuelles sont favorables à la croissance des betteraves mais aussi à la pression des ravageurs aériens ...

Pucerons verts

Les vols de pucerons verts, potentiellement vecteurs de la jaunisse, se succèdent régulièrement depuis plusieurs semaines. En conséquence, les jeunes aptères sont toujours présents en quantité comme le montre la cartographie du réseau de surveillance disponible sur OAD Alerte Pucerons

   

 

Nos conseils

  1. Reprendre La surveillance 15 jours après une intervention
  2. Poursuivre la protection à partir de 10 % de plantes porteuses de pucerons verts aptères actifs
  3. Avec un volume d'eau suffisant (minimum 120 l/ha)
  4. En utilisant uniquement les solutions suivantes :

 

Movento 0,45 l/ha (spirotétramat) - AMM dérogatoire de 120 jours

  • Utilisable à partir du stade 2 feuilles des betteraves
  • Autorisé pour 2 applications /ha /an (intervalle minimum de 14 jours)
  • Pour favoriser son efficacité, ne pas associer le Movento avec d'autres produits ou adjuvants

 

Teppeki 0,14 kg/ha (flonicamide) + huile 1 l/ha

  • Utilisable à partir du stade 2 feuilles des betteraves
  • Homologué pour 1 application /ha / an
  • Ce produit peut être associé aux herbicides
  • En cas d'application spécifique, utiliser une huile homologuée bouillie insecticide (ex : Actirob B) 

 

Ces 2 aphicides respectent la faune auxiliaire.

Cas particuliers : pour les parcelles approchant la couverture du sol, une nouvelle intervention n'est pas nécessaire car le risque d'expression de la jaunisse est moindre.

D'autre part, les auxiliaires (coccinelles, syrphes, chrysopes, entomophtorales) se développent actuellement et participent à la régulation des populations.

 


Pégomyies

Des symptômes de pégomyies sont ponctuellement observés en culture. Les taux d'infestation restent le plus souvent inférieurs aux seuil de risque printanier de 10 % de plantes porteuses de larves. Le développement rapide du bouquet foliaire limite l'impact sur la croissance de la plante.

   

 

Ces mouches pondent des œufs sur la face inférieure des feuilles. Les larves migrent ensuite entre les deux épidermes en creusant des galeries translucides et irrégulières qui brunissent en se desséchant.

Nos conseils

  1. Avant tout, vérifier si des larves sont encore présentes sous l'épiderme
  2. Réserver les interventions aux parcelles fortement exposées car les pyrèthres homologuées sur ce ravageur détruisent la faune auxiliaire utile pour la gestion des pucerons

 


Charançons

Quelques Lixus juncii ont déjà été signalés dans l'Yonne et les premières pontes sont observées dans les départements voisins de Seine et Marne et du Loiret.

Ce coléoptère mesure de 1 à 1,5 cm et présente une bordure blanche en dessous des élytres. Il dépose ses oeufs dans les pétioles des betteraves. Ensuite les larves migrent jusqu'au coeur de la betterave en creusant des galeries.

Au delà des pertes de matière dans la racine, les blessures occasionnées sont des portes d'entrée potentielles pour le champignon rhizopus en périodes caniculaires.

      

 

Nos conseils

  1. Renforcer les observations en bordure de parcelle dans les secteurs touchés en 2019
  2. Intervenir à l'apparition des adultes ou des premières pontes (car les produits ne sont pas efficaces sur les oeufs et les larves)
  3. Privilégier des interventions en soirée
  4. Avec des produits homologués sur coléoptères phytophages :
  • Décis Protech 0,33 l/ha
  • Décis Expert 0,05 l/ha
  • Karaté Zéon 0,05 l/ha*

Au regard de la biologie du ravageur ciblé (durée de vol et de ponte étalée dans le temps) un contrôle total des populations ne peut pas être garanti avec ces traitements insecticides. 

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation