ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Situation betteravière en Champagne-Ardenne et dans l'Yonne

ITB Champagne - Yonne ·

A la mi juin, la situation betteravière est contrastée ...

Etat de la végétation

 

Les températures historiquement élevées du mois d'avril ont favorisé la croissance des plantes.

 

Le suivi du taux de couverture régional met en évidence un développement foliaire conséquent, gage d'un potentiel de rendement élevé à ce jour.

Pour les parcelles exposées aux levées tardives, la productivité sera affectée par une durée de végétation plus courte.

 


Pucerons verts et jaunisses virales

 

La pression des pucerons verts aptères régresse naturellement depuis deux semaines avec le concours des nombreux auxiliaires.

Des vols de Myzus persicae sont encore identifiés et doivent inciter à poursuivre la surveillance et la protection uniquement pour les parcelles les moins avancées.

En effet, à l'approche de la couverture du sol, le risque de jaunisse est moindre par effet de dilution des virus dans la plante.

 

Les premiers foyers de jaunisse se distinguent en culture avec un gradient d'apparition entre le sud et le nord de la région.

 

  • Les symptômes se caractérisent initialement par un jaunissement du feuillage. Ensuite, les feuilles présentent un aspect épaissi et deviennent cassantes.
  • Les virus infectent tous les tissus de la plante et limitent fortement l'accumulation de sucre dans les racines.
  • Dans les zones touchées, les pertes de rendement peuvent variées de 20 à 40% selon la précocité d'émergence des différentes formes de jaunisse.

 

    

 


Charançons

 

Le Lixus juncii observé depuis plusieurs semaines dans l'Yonne se propage sur le département de l'Aube jusqu'aux frontières de la Marne.

 

Ce coléoptère mesure de 1 à 1,5 cm et porte une bordure blanche en dessous des élytres.

L'apparition de déformations noirâtres sur les pétioles est caractéristique des piqûres qu'il effectue pour déposer ses oeufs.

Ensuite, les larves migrent jusqu'au coeur de la betterave en creusant des galeries.

Au delà des pertes de matière dans la racine, les blessures occasionnées sont des portes d'entrée potentielles pour le champignon rhizopus en périodes caniculaires.

 

    

 

Nos conseils

 

  1. Observer régulièrement les bordures des parcelles situées à proximité de zones herbacées ou boisées
  2. Intervenir sur les zones identifiées à l'apparition des adultes ou des premières pontes
  3. Avec des produits homologués sur coléoptères phytophages :
  • Karaté Zéon 0,05 l/ha
  • Décis Protech 0,33 l/ha
  • Décis Expert 0,05 l/ha

 

Au regard de la biologie du ravageur ciblé (durée de vol et de ponte étalée dans le temps) un contrôle total des populations ne peut pas être garanti avec ces traitements insecticides.

 

 


Teignes

 

Depuis 2 semaines, la présence de chenilles de teigne est mentionnée dans le réseau de surveillance sans évolution notable.

 

- Dans la grande majorité des situations, les taux d'infestation restent inférieurs à 10 % de plantes porteuses de chenilles vivantes.

- Ponctuellement, quelques parcelles dépassent légèrement ce seuil de risque mais la fraicheur et les passages pluvieux devraient limiter leur développement.

 

Pour rappel : les morsures des chenilles à l’insertion des jeunes feuilles peuvent ralentir légèrement la croissance mais elles sont surtout des portes d’entrée potentielles pour le champignon rhizopus.

 

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation