ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Retour sur le Comité Technique de l'Oise et du Val d'Oise du 6 janvier 2021

ITB Oise - Val-d'Oise ·

L'année 2020 a été difficile. Elle est caractérisée par des rendements en forte baisse liés à une implantation compliquée, l'arrivée précoce et durable des pucerons verts (Myzus persicae) et de la jaunisse, sans oublier un stress hydrique prononcé.

La campagne 2020 est terminée et laissera un goût amer, avec un rendement de 52 tonnes/ha, soit plus de 30 tonnes d'écart par rapport à la moyenne 2016-2019 de 86 tonnes.

Suite à un hiver marqué par un excès de pluviométrie d'octobre 2019 à février 2020 (416 mm, contre 188 mm en moyenne sur 30 ans à Beauvais) et une absence de gel, les terres étaient refermées, compactes et dures. La préparation a été compliquée. La terre au départ humide et s'est desséchée sous l'action du vent de nord-est. Les graines placées dans l'humidité ont levé vite, à l'inverse des graines mal recouvertes. En terre argileuse, les levées ont été échelonnées sur 3 périodes. 

L’autre point marquant est l’arrivée mi-avril des pucerons verts Myzus persicaepotentiellement vecteurs de jaunisse.  Leurs vols se sont étalés jusqu’à la mi-juin. Les aptères verts se sont installés rapidement sur les betteraves dès le stade 2 feuilles naissantes. Le seuil d’intervention fut vite atteint nécessitant d’envoyer des avis de traitements : les 21 avril, 5 et 20 mai. Les premiers foyers de jaunisse sont apparus le 2 juin. La jaunisse s'est propagé progressivement du sud vers le nord de la délégation.

L’absence de précipitations s'est poursuivit d’avril à septembre provoquant un stress supplémentaire, limitant considérablement le bon développement de la culture.

Pour le désherbage, 64 % des parcelles étaient propres, chiffre en diminution par rapport aux années antérieures. Les adventices mal contrôlées sont les chénopodes pour 60 %, suivies par les chardons 20 % et les graminées et ombellifères autour de 7 %.

Le point positif de cette campagne concerne les maladies du feuillage : la cercosporiose n’a pas eu de conditions favorables à son développement, contrairement à la rouille et à l’oïdium.

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation