ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Réservoirs viraux de jaunisse : état des connaissances et actions programmées

D'après les connaissances actuelles de nombreuses plantes sauvages peuvent être hôte d'au moins un des virus responsables de la jaunisse de la betterave. L'ITB réalisera des échantillonnages cet hiver pour identifier les espèces porteuses de virus de jaunisse.

Connaissances actuelles sur les réservoirs viraux

 

Plus de 200 espèces de plantes parmi une vingtaine de familles ont été reportées comme hôte d'au moins un des virus de jaunisse de la betterave.

 

Certaines de ces espèces sont très communes en France comme la bourse-à-pasteur (Capsella bursa-pastoris), le lamier pourpre (Lamium purpureum) ou le grand plantain (Plantago Major). D'autres sont des espèces adventices de la betterave comme les amarantes, les chénopodes ou le mouron blanc (Stellaria media). Enfin certaines sont des espèces cultivées comme la moutarde ou les épinards.

 

Les plantes de la famille des chénopodiacées, des plantaginacées et des caryophyllacées sont particulièrement susceptibles d'être hôte de virus de jaunisse.

 

Les actions qui seront menées cet hiver pour mieux connaitre les réservoirs viraux

 

L'ITB réalisera cet hiver, des échantillonnages de plantes adventices afin d'enrichir nos connaissances sur les réservoirs viraux de jaunisse. Les échantillons seront ensuite analysés à l'aide de test ELISA afin de détecter et identifier les virus présents. Des plantes cultivées et des espèces utilisées en interculture sont également susceptibles d'abriter des virus de jaunisse de la betterave, elles seront donc également testées. Des essais sous serre (inoculations en conditions contrôlées) seront menés cet hiver pour compléter ces analyses et tester différentes espèces candidates pour favoriser la présence d'auxillaires des pucerons au printemps.

 

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation