ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Optimiser l'utilisation du Centium 36CS

L’ITB a acquis de nombreux résultats expérimentaux avec le produit Centium 36CS à la dose de 0.035 l/ha. Lorsque les adventices sont au stade point vert–cotylédons étalés, l’utilisation du Centium 36CS à cette dose est possible à partir de la levée complète des betteraves (cotylédons étalés) ou à partir du stade 2 feuilles vraies en sol de craie. Voici des indications détaillées pour ces applications:

Différents programmes peuvent être recommandés à partir de la levée complète des betteraves (cotylédons étalés) ou à partir du stade 2 feuilles vraies en sol de craie, en fonction de la flore adventice : programmes BTC0.035G, BTC0.035S, BTC0.035Mh, BSC0.035G (*) sur une population de betteraves homogènes et poussantes (hors parcelles avec levées échelonnées des betteraves). Éviter le mélange avec la substance active lénacile (ex : Venzar, Varape…).

 

Le Centium 36CS est un produit qui agit sur la germination des adventices et pénètre dans les adventices aussi bien par la tigelle que par les racines (effet de contact et racinaire). Utiliser le Centium 36CS plus précocement permettra donc un meilleur contrôle des levées échelonnées du fait de sa bonne persistance d’action. Enfin, le Centium 36CS doit être utilisé comme tous les autres produits de la gamme herbicide betteraves, c'est-à-dire au stade cotylédons des adventices permettant ainsi de cibler une plus large flore et donc un meilleur contrôle de celle-ci pour une bonne réussite de son désherbage.

 

 

Recommandations avec le Centium 36CS

Des décolorations sur le feuillage des betteraves (blanchiments) peuvent apparaître. Ces symptômes sont temporaires et sans conséquences sur l’évolution du développement de la culture et donc du rendement.

Cependant, l’accentuation de ces blanchiments peut être dépendante de plusieurs facteurs.

• Des conditions climatiques après l’application, en particulier en cas de fortes précipitations, de températures élevées ou de forte luminosité.

• Du type de sol : les blanchiments seront plus fréquents dans des sols sableux, pauvres en matière organique, et en sols calcaires.

 

 

Enfin, le blanchiment dépend du volume de la bouillie : si la quantité d’eau est inférieure à 100 l/ha, une augmentation de la concentration de la bouillie aura pour conséquence une augmentation du phénomène de blanchiment sur la culture. C'est le cas pour les applications en "bas volume".

 

 (*) B = Phenmediphame, T = éthofumésate, C= Clomazone, G = métamitrone, Mh = produit Menhir, S = Safari.

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation