ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Opter pour la bonne date d'arrachage avec Silobet

La première étape d’une conservation longue durée en silo se décide avant même la récolte. Il s’agit de définir la bonne date d’arrachage.

Pour les enlèvements de début de saison, il faut profiter de la croissance d’automne de la betterave et arracher juste avant sa date d’enlèvement, en prenant bien sûr en compte les conditions d’arrachages. Plus la saison avance et plus le risque de rencontrer des conditions climatiques défavorables augmentent, ce qui risque d’augmenter la tare terre et de provoquer des tassements. L’objectif pour ces conservations longues durées est de trouver le compromis entre arracher tôt en bonnes conditions et prolonger au maximum la croissance des betteraves en terre.

 

L’ITB a donc développé l’outil d’aide à la décision Silobet qui permet de déterminer, pour une date d’enlèvement donnée, une plage de dates de récolte optimale. L'OAD est accessible gratuitement depuis le site internet de l’ITB (voir "Pour aller plus loin"). En se basant sur de nombreuses expérimentations en conditions réelles et contrôlées, il a été défini une somme de températures seuil de 270°jours, au-delà de laquelle les moisissures commencent à se développer dans le silo. Au-delà de ce seuil le développement des pourritures en conservation s’accélère.

 

Silobet calcule, en fonction d’une date d’enlèvement prévue et de la station météorologique la plus proche du silo le temps pour atteindre ce seuil de 270°C jours. Le calcul se base sur les données de températures des 15 années précédentes. Les résultats présentent l’année médiane, l’année la plus froide et l’année la plus chaude.

 

 

Capture d’écran des résultats obtenus par Silobet, pour la station météorologique de Beauvais (60) avec un enlèvement prévu le 11 décembre.

 

Il faut également prendre en compte le type de sol et les conditions pédoclimatiques de la parcelle. Dans certains cas (terres drainées, à tendance argileuses ou zones humides), récolter des betteraves après le 15 novembre est risqué.

 

Pour les stockages de longue durée, il convient de ne pas stocker les betteraves atteintes de rhizoctone brun, rhizoctone violet, Erwinia, ou ditylenchus. Les maladies présentes sur les betteraves, même à un stade précoce, vont poursuivre leur développement lors du stockage.

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation