ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

L'observatoire de la durabilité des résistances à la rhizomanie en zones FPR

L’ITB a mis en place à partir de 2009 un observatoire régional en régions Centre - Val-de-Loire et Ile-de-France afin de suivre l’évolution du comportement de différentes variétés résistantes à la rhizomanie et d’anticiper les contournements de résistance dans les zones à forte pression rhizomanie (FPR).

Dispositif expérimental

 

  • 28 parcelles en rotation sont suivies en régions Centre-Val de Loire et Ile-de-France
  • 3 blocs sont semés par parcelle : 2 génotypes simple résistants (Rz1) et un génotype double résistant (Rz1 Rz2)
  • Les notations sont effectuées sur 100 racines (25x4) chaque année sur l’ensemble des blocs

 

 

3 classes de gravité pour évaluer la résistance

 

Pour chaque génotype, 100 betteraves sont prélevées en septembre avant la récolte (25 betteraves x 4 répétitions) et notées en 3 classes de gravité en fonction des symptômes observés. Si la racine est normale, la plante est notée saine ; si la racine présente un étranglement marqué du pivot, elle est notée malade ; et si elle présente une nécrose du pivot, elle est notée très malade. Des seuils sont ensuite établis afin de pouvoir noter le niveau d’infestation global des parcelles.

 

 

Bilan partiel sur les 28 parcelles du réseau

 

Le graphe ci-dessous représente la proportion de plantes saines, malades et très malades par génétique au point zéro (mise en place du réseau), après le 1er retour de betteraves et après le 2ème retours de betteraves. Les résultats sont les moyennes obtenues sur les 28 parcelles du réseau, sachant que toutes les parcelles ne sont pas encore revenues en betterave.

 

En première tendance, nous pouvons voir que les génétiques simple résistantes sont peu à peu contournées par le virus de la rhizomanie car les proportions de plantes malades et très malades augmentent significativement après chaque retour. A l'inverse, la génétique double résistante conserve un taux de plantes saines supérieur à 94% même après 2 retours.

 

 

Il existe cependant des variations selon les parcelles observées. Dans le 1er exemple ci-dessous, les variétés simples résistantes s'effondrent au 2e retour (Beetle et Fortissima) alors que la variété FPR (Lewinia) résiste parfaitement.

 

 

Dans le 2ème exemple ci-dessous, la pression rhizomanie est extrêmement forte, et après seulement 1 retour (malgré une longueur de rotation de 6 ans), les variétés Beetle et Fortissima présentent dèjà 2/3 de plantes malades ou très malades. La variété FPR Lewinia résiste très bien en comparaison, même si elle présente néanmoins 11% de plantes malades et 13% de plantes très malades.

 

 

Conclusions

 

En conclusion, ce réseau de suivi permet de mettre en évidence le très bon comportement global des variétés FPR en comparaison des variétés simples résistantes. En effet, en moyenne 94% des plantes sont toujours saines après 2 retours en betterave. La pression rhizomanie est cependant variable en fonction de la longueur de rotation, de l’assolement et de l'effet année (climat, pluviométrie). 

 

C'est pourquoi, dans les parcelles à risque historique (proximité de sucreries, irrigation, rotations courtes), il est indispensable d'implanter des variétés FPR afin de garantir un bon potentiel de rendement.

 

Le réseau en 2019

 

Le réseau de suivi de la durabilité des résistances à la rhizomanie se poursuit en 2019, coordonné par les experts régionaux des régions Centre Val-de-Loire et Ile-de-France. Les variétés implantées sont les suivantes :

 

  • Rz1 SESVanderhave : Libellule (pas de variété en situation nématodes)
  • Rz1 KWS : Tellia (Millenia en situation nématodes)
  • Rz1 Rz2 (FPR) KWS : Lewinia (Florena en situation nématodes)
Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation