ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Les conseils de l’ITB pour la fertilisation en bore

La disponibilité du bore dans le sol dépend de nombreux facteurs qu’il est important de prendre en compte pour ajuster au mieux la fertilisation. L’ITB donne ici tous les éléments nécessaires pour déterminer les doses et périodes d’apport à partir d’une analyse de sol récente. Une intervention une fois les symptômes de carence apparus est souvent synonyme d’échec : il est donc indispensable de bien anticiper !

Une carence en bore se caractérise dans un premier temps par un noircissement et la mort du point de croissance. La partie concave des pétioles subit ensuite un noircissement, voire un éclatement, puis c’est au tour de feuilles qui jaunissent et se craquèlent. Les carences peuvent aller jusqu’à atteindre le collet qui noircit et pourrit (maladie du « coeur noir »). La racine présente ensuite un aspect liégeux et se creuse, laissant place à des pourritures opportunistes. Anticiper sa fertilisation boratée est nécessaire pour éviter l’apparition de carences pouvant avoir un impact très conséquent sur le rendement.

 

 

Un conseil basé sur les facteurs de disponibilité du bore dans le sol

 

La disponibilité du bore pour la betterave dépend de nombreux facteurs : la nature et la teneur en bore du sol, le climat de l’année, les pratiques d’amendement. L’ITB propose donc une grille avec comme données d’entrée une analyse de sol récente (moins de 2 ans) et les facteurs de risques susnommés :

 

 

Attention : Les valeurs seuils des teneurs du sol en Bore soluble sont valables pour des analyses de terre obtenues par la méthode normalisée NFX31-122. Cette méthode normalisée est appliquée par les laboratoires Galys, SAS Agro-Systèmes, laboratoire de la Chambre d'Agriculture du Loiret et laboratoire CAMA.

 

Période et formes d’apport du bore

 

Les apports au sol doivent être réalisés avant préparation et semis. Les apports en végétation sont à réaliser à environ 80 % de couverture, la deuxième fertilisation éventuelle est à réaliser 3 semaines à 1 mois après.

 

Les engrais de type Solubor ou Foliarel (tétraborates de sodium) sont adaptés aux 2 modes d’application (sol ou végétation). Les engrais commercialisés pour pulvérisation foliaire sont tous à base de sels de Bore (tetra-, pentaborates). Ils présentent peu de différences entre eux quant à la disponibilité de l’élément Bore pour la plante. Par contre leur teneur en Bore élément est variable. Quel que soit le produit utilisé, c’est la quantité de bore élément apportée qui détermine la quantité de l’engrais à appliquer.

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation