ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Le numérique au service de l’épidémio-surveillance en grandes cultures

L‘épidémiosurveillance nécessite un processus rapide de traitement des données collectées au champ. Il mobilise la collaboration d'un grand nombre d'acteurs, sur des milliers de données, pour produire un Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en quelques jours. Le numérique apporte des améliorations à toutes les étapes.

 

Les outils d'acquisition mobiles élargissent les réseaux des collecteurs de données, en y incluant les agriculteurs eux-mêmes. Les API facilitent les échanges de données et permettent de fédérer les nouvelles sources d’information, dans la mesure où les consentements associés sont donnés. Ces bases de données consolidées sont une opportunité pour expérimenter de nouvelles méthodes d'analyse (data science) et créer de nouvelles connaissances. Enfin, le web et les nouvelles générations d’application de visualisation de données (DataViz) offrent un gain de temps dans l’analyse et l’affichage des informations. Ils permettent une interactivité qui fait défaut avec les formats de communication actuels, et autorisent un rendu quasi en temps réel.

Sans présager des décisions qui seront prises sur l’avenir de l’écosystème Vigicultures® - portail principal en grandes cultures - différentes pistes sont envisagées dans cette réflexion, l’objectif étant de rendre l’agriculteur contributeur de la surveillance et de lui fournir des informations qui répondent plus précisément à son besoin.

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation