ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Innovations variétales : les projets de recherche conduits à l'ITB

Chaque année, l'ITB rassemble en janvier les semenciers et les acteurs de la filière pour présenter les variétés qui seront testées dans les expérimentations. C'est l'occasion également de faire le point sur les projets de recherche en cours.

Au cours de la réunion "innovations variétales" qui s'est tenue le 29 janvier, les équipes de l’ITB ont montré à travers de nombreux projets les recherches en cours sur différents sujets allant de l'évaluation des stress abiotiques pour la caractérisation des variétés, l'implication de l'institut dans la recherche de moyens de lutte contre la jaunisse, le phénotypage et les partenariats mis en place pour lutter contre la cercosporiose ou le charançon.

 

Un travail de caractérisation du réseau d'essais variétés est en cours pour mesurer sa représentativité de différents environnements cibles. Les critères considérés en priorité dans le réseau sont la pression de maladies foliaires, ainsi que l'exposition au stress hydrique. Le projet Caravage est à la base de ce travail. Il permet d'identifier les stress qui ont un rôle important dans la structuration du réseau d'essais et donc qui impactent la réponse des variétés.

 

L'ITB a présenté un suivi de la durabilité des tolérances variétales au nématode à kystes. Un réseau de parcelles d'agriculteurs est observé depuis 2015, en collaboration avec l’Union Française des Semenciers (UFS) et les services agronomiques des sucreries. A ce jour, aucun contournement de tolérance n’a été détecté sur l’ensemble du réseau.

 

Pour phénotyper les variétés, l'ITB utilise différents supports allant de caméras sur un système portatif comme celui développé dans le cadre du projet LITERAL à des caméras embarquées sur des robots de phénotypage (projet Phenaufol) ou des drones (projet Aker). Pour les variétés, l'enjeu est d'apporter de nouveaux critères d'évaluation de leurs performances basés sur une large gamme d'outils disponibles selon les dispositifs expérimentaux mis en place.

 

La lutte contre la jaunisse est inscrite dans différents projets de recherche. La première année d’essais au champ pour le projet ABCD-B aura été riche en enseignements, tant sur le biocontrôle que sur la résistance variétale. Elle laisse entrevoir de nouveaux espoirs à moyen terme pour disposer d’une alternative efficace et durable aux néonicotinoïdes. Le projet ExTraPol a démarré en septembre 2019 pour optimiser les protocoles d'évaluation des résistances variétales à la jaunisse au champ et en conditions contrôlées. La première action portant sur l'analyse des prévalences virales à l'échelle du territoire a montré que le virus BChV est largement majoritaire.

 

Face à la problématique montante de la cercosporiose, différents projets de recherche ont également été initiés ces derniers mois. Le premier porte sur la mise au point d'un robot de phénotypage pour l'évaluation des variété (projet Phenaufol). Le second, démarré en juin 2019 en collaboration avec l'ANSES et l'INRAE vise à cartographier les résistances aux matières actives. Le dernier porte sur la mise au point d'un outil d'alerte à destination des agriculteurs basé sur l'utilisation combinée de capteurs connectés au champ et d'un modèle épidémiologique : c'est le projet CERCOCAP qui vient de démarrer en janvier 2020.

 

Les projets relatifs au charançon Lixus juncii ont également été présentés au cours de cette réunion afin d'identifier des moyens de lutte contre ce ravageur qui gagne chaque année du terrain.

 

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation