ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Doses conseillées d’azote et pluviométrie

ITB Champagne - Yonne ·

La pluviométrie abondante du mois de février a certainement eu pour effet de favoriser la lixiviation de l’azote. Toutefois pour la culture de la betterave, ce phénomène est à relativiser et ne doit pas conduire sur une majoration systématique de la dose d’apport.

Les mesures de reliquats sortie hiver effectuées en janvier- début février peuvent être affectées par un transfert de l’azote vers les horizons profonds selon la nature des sols. Tous les sols de craie ne réagiront pas de la même manière selon la nature des matériaux (graveluches, craie à poche, rendzine grise…). Généralement, il est admis que seulement 15 à 25 % des valeurs de l’horizon profond (60-90 cm) sont à défalquer des réserves du sol.

 

Les températures printanières enregistrées ces derniers mois ont été propices à une reprise de l’activité biologique des sols et donc de la minéralisation. Par expérience, nous estimons que la fourniture « précoce » de la minéralisation compense largement les pertes par transfert occasionnées par la pluviométrie. Celles-ci sont déjà estimées par ailleurs dans le bilan sur la base d’années climatiques antérieures. Pour cette année, le surplus de minéralisation dû aux températures douces depuis la réalisation du reliquat vient contrebalancer ce surplus de lixiviation dû à une pluviométrie plus conséquente.

 

Grâce à son enracinement profond, la betterave a la capacité à explorer les horizons profonds, par conséquent il n’est pas pertinent de corriger les Doses Conseillées fournies par les laboratoires suite aux mesures réalisées cet hiver.

 

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation