ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Déterminer la bonne dose d’azote à apporter

La méthode du bilan appliquée grâce au modèle dynamique Azofert® reste la plus fiable pour déterminer la dose d’azote à apporter sur betterave. Elle repose sur un reliquat sortie hiver à la parcelle qui doit être réalisé avec rigueur pour en assurer la fiabilité.

Azofert®, un modèle dynamique pour estimer au mieux le besoin de la betterave

 

Le logiciel Azofert® développé par le LDAR, l’INRA et l’ITB applique de façon dynamique la méthode du bilan. Il estime grâce aux renseignements fournis par le betteravier dans la fiche agronomique la fourniture d’azote du sol et des précédents qu’il confronte à un besoin forfaitaire fixé à 220u/ha + 15 à 30 u/ha de reliquat post récolte: la différence des deux donne la dose d’azote à apporter.

 

Le logiciel Azofert® est aujourd'hui majoritairement utilisé pour le conseil de dose d'azote pour la betterave sucrière. Il a reçu la labellisation Comifer en 2019. L'ITB a validé le logiciel sur la base de résultats d'essais de fertilisation azoté en toutes régions et contextes.

 

Balance Azote

 

Une méthode qui repose sur un reliquat sortie hiver

 

Une des données d’entrée de la méthode du bilan est la valeur du reliquat azoté à la sortie de l’hiver. A l’exception des sols superficiels limitant la profondeur d’enracinement, celui-ci doit être réalisé à la parcelle sur trois horizons en prenant soin de ne pas les mélanger entre eux : 0-30, 30-60 et 60-90cm. Pour une grande parcelle (>10ha), il est conseillé d’effectuer plusieurs prélèvements dans des zones identifiées comme homogènes (cf. schéma ci-dessous).

 

 

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation