ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Désherbage de pré-émergence : conseils en 2021

Seules les parcelles présentant une forte infestation d’ombellifères (aethuse ou ammi majus) ou dans lesquelles des graminées résistantes ont été identifiées, peuvent justifier un traitement en pré-émergence.

Désherbage des aethuses et ammi majus :

Les infestations importantes d’ombellifères seront traitées avec une application de Kezuro 3,5 l/ha en pré-émergence (métamitrone et quinmérac) ou une application de Kezuro 1,6 l/ha en pré-émergence complétée par Okido (quinmérac et diméthénamid-P) à 0,8 l/ha en plusieurs applications dans le programme de post-émergence (0,3 l/ha avant 2 feuilles et 0,5 l/ha avant 8 feuilles pour le respect de la réglementation).

Le traitement de pré-émergence est à réaliser juste après le semis (48 heures maximum) car il peut y avoir un risque de toxicité sur les betteraves si l’application est plus tardive (début de germination des betteraves). Son intérêt est limité en conditions sèches et en cas de semis tardifs.

Désherbage des graminées :

L’utilisation d’un herbicide racinaire  au semis permet, d’une part, de limiter les infestations, et d’autre part de diversifier les modes d’action dans la lutte contre les graminées. Sur vulpin ou ray-grass, en présence avérée de résistance ou en situation de forte infestation, on utilisera l’un des produits suivants : 

  • Avant le semis, application d'Avadex 480 (Triallate, groupe HRAC N) à 3 l/ha en incorporation avec la dernière préparation de sol.
  • Ou après le semis, application en prélevée de Mercantor Gold (S-metolachlor, groupe HRAC K3) à 0,6 l/ha (à éviter dans les sols filtrants, risque de phytotoxicité).

Conseils d’utilisation de l’Avadex480 :

  • Pulvérisation entre deux préparations superficielles sur sol peu motteux
  • Afin d’éviter la volatilisation du produit, il est nécessaire de l’incorporer superficiellement sur 3 à 4 cm de profondeur dans l’heure qui suit l'application.
  • En sol de limon battant et en cas de conditions humides, ne pas utiliser la substance active lénacile (ex : Venzar) pour la première intervention anti-dicotylédones afin d’éviter tout risque de phytotoxicité.
Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation