ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Désherbage : Associer le mécanique au chimique

Le désherbage mécanique ne doit pas être un frein à la croissance de la culture. Il doit intervenir au bon moment et au bon stade pour limiter les pertes de pieds et ne pas agresser les betteraves en place.

Le désherbage mécanique sur le rang est utilisable en betteraves entre les stades 4 feuilles et 10 feuilles des betteraves. Avant 4 feuilles, il y a un risque de perte de pieds si les betteraves ne sont pas suffisamment enracinées. Ces pertes vont de 5 à 20 % selon les situations. Avant ce stade, il est conseillé de maintenir un désherbage chimique pour créer un décalage de végétation entre les betteraves et les adventices. En production de betteraves bio, on devra accepter des pertes un peu plus élevées puisqu'un travail mécanique plus précoce est incontournable.

 

Après 12 feuilles, le risque est de blesser le collet ou d’arracher des feuilles de betteraves, donc de freiner le développement de la culture et ouvrir des voies d'accès aux maladies.

 

 

Le désherbage mécanique sur le rang est possible entre le stade 4 feuilles (à gauche) et le stade 10 feuilles (à droite) de la betteraves

 

Conditions d'intervention

 

Les passages mécaniques exigent un bon nivellement du sol et, plus encore que pour les passages herbicides, l'efficacité des interventions est largement tributaire des conditions météorologiques. Les résultats sont peu probants si les sols sont trop secs mais un minimum de temps sec est nécessaire après le passage mécanique pour éviter le repiquage des adventices. Les plages horaires d’intervention pour les passages mécaniques sont toutefois moins contraignantes que pour les traitements herbicides : si les conditions de la journée sont favorables, l’intervention peut se faire à n’importe quelle heure contrairement aux pulvérisations qui doivent être réalisées tôt le matin (hygrométrie, absence de vent).

 

Efficacité

 

L’efficacité de la houe, des moulinets de la bineuse ou de la herse étrille est très dépendante du stade des adventices au moment de l’intervention. Elle est bonne avant le stade cotylédons des adventices et peut chuter rapidement lorsque les adventices le dépassent. L’efficacité de ces machines est faible sur les adventices vivaces et les graminées qui doivent donc être gérées dans la rotation et maîtrisées dans la culture par des traitements herbicides.

 

 

 

Conditions d'utilisations des outils de désherbage combiné
 Bineuse inter rangs simpleBineuse avec moulinetsHoue rotativeHerse étrille, avec réglages des dents par ressortRoto-étrille
 

Stade limite précoce

 
Aucun4 feuilles4feuilles4 feuilles4 feuilles
Stade limite final80% de couverture12 feuilles voire plus en écartant les moulinets10 feuilles10 feuilles10 feuilles
Stade optimum d'intervention sur les adventicesAvant 4 feuillesAvant cotylédons étalésAvant cotylédons étalésAvant cotylédons étalésAvant cotylédons étalés
Efficacité sur graminéesbonnefaible sur le rangfaiblefaiblefaible
Type de solTous sauf caillouxTous sauf caillouxEviter en terre de craie ou avec caillouxTous sauf caillouxTous sauf cailloux
Vitesse de travail4 à 12 km/h4 à 12 km/h15 à 20 km/h4 à 7 km/h4 à 7 km/h

 

 

 

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation