ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Bilan des ravageurs en 2020

ITB National ·

Chaque semaine, les observateurs de l’ITB alimentent le réseau de surveillance des parcelles du Suivi Biologique du Territoire (SBT) pour déterminer la pression sanitaire au cours de la campagne. Il couvre 300 parcelles suivies par différents acteurs de la filière.

Levée des betteraves

 

Au cours de la levée, peu de ravageurs ont été observés : très peu de ravageurs souterrains hormis des atomaires et des tipules, peu de limaces du fait des conditions sèches, et pas de rongeurs, du fait des températures nocturnes très fraîches.

 

Fréquence de sites touchés par des biioagresseurs au moment de la levée des betteraves

 

Début de végétation

 

Nous retiendrons de cette année 2020 la très forte infestation des betteraves par les pucerons verts Mysus persicae, sous surveillance depuis l’arrêt des traitements de semences à base de néonicotinoïdes. Les premières observations remontent au 15 avril, alors que les betteraves n'étaient qu'au stade cotylédons. La situation est inédite en 2020 avec la quasi-totalité des sites infestés de pucerons verts, et très précocement par rapport à 2019 (graph 1 ci-dessous). Les auxiliaires, regroupant coccinelles, syrphes, chrysopes et champignons entomopathogènes sont quant à eux arrivés beaucoup plus tardivement par rapport aux infestations de pucerons (graph 2) et n'ont permis un contrôle efficace que 5 semaines après l'arrivée des pucerons (contre 4 semaines en 2019).

 

evolution du % de sites atteints par des pucerons et des auxiliaires chaque semaine

 

De plus, des ravageurs tels que les altises, les thrips et les collemboles sont davantage observés depuis 2 ans. Ils ont freiné la croissance des betteraves dans certaines parcelles.

 

Fréquence de sites touchés par des ravageurs en début de végétation

 

Les pégomyies ont entrainé peu de dégats ce printemps. La surveillance est actuellement en cours sur les ravageurs aériens tels que les teignes, les noctuelles et le charançon. Pour ce dernier, les premières piqûres ont été observées le 18 mai.

 

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation