ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Betteraves pourries dans la parcelle : comment réagir ?

betteraves pourries

Les bioagresseurs racinaires peuvent engendrer des pertes de rendement conséquentes ainsi qu’une dépréciation de la qualité des récoltes. Toutes les régions sont concernées, mais certains contextes et certaines successions culturales peuvent conduire localement à de fortes infestations. L’allongement des durées de campagne des sucreries depuis 2017 augmente les durées de conservation en silo et nécessite d’anticiper le risque face à ces bioagresseurs qui doivent être repérés avant la récolte.

Protection phytosanitaire

 

Le rhizoctone brun est le seul bioagresseur racinaire contre lequel une intervention fongicide en végétation est possible, à partir du stade 8 feuilles (BBCH 18), dès l’apparition des premiers symptômes. Il n’existe aucun traitement à action fongicide ou fongistatique pour contrôler ces maladies une fois en silo.

 

Anticiper les arrachages

 

Il est important de repérer les symptômes avant que les betteraves ne soient complètement pourries. En cas d’attaque importante, dans la mesure du possible, il est nécessaire de définir les arrachages prioritaires, afin de limiter les pertes de rendement et les betteraves non marchandes. Selon le conseil de la sucrerie, il est possible de laisser en champ les ronds les plus touchés pour éviter de pourrir le silo, ou d’isoler le stockage de ces betteraves non marchandes du reste du silo.

 

Adapter la conservation

 

Il est nécessaire d’écourter la durée de stockage des parcelles infestées par le rhizoctone brun, le rhizoctone violet, Erwinia, Rhizopus et les nématodes du collet. En effet, une betterave atteinte au moment de la récolte va continuer de pourrir au silo. De plus, une betterave qui parait saine au moment de la récolte peut déjà être atteinte, les premiers symptômes étant peu visibles. L’état sanitaire initial au moment de la mise en silo peut en réalité encore fortement évoluer. Il est nécessaire dans ce cas de prévenir la sucrerie pour un enlèvement plus rapide.

 

Foyer en début d'attaqueFoyer avec des betteraves mortes
Foyer en début d'attaque

Foyer avec des betteraves mortes,

la maladie est difficilement identifiable

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation