ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

Arrachage et nettoyage : trouver le bon compromis

Lors de la récolte, de nombreux facteurs (conditions de récolte, parcelle, temps de conservation, etc.) influent sur les réglages de la machine.

L’objectif est donc de trouver le bon compromis en fonction des conditions de récolte et de la durée de conservation des betteraves en silo.

 

En conditions sèches

 

La priorité est de limiter les pertes par casse au moment de la récolte afin de viser moins d’1 tonne de casse par hectare.

 

Bâti arracheur

 

La profondeur d’arrachage peut être augmentée si cela limite la casse des pivots.

 

Pour les bâtis à disques : si le sol est dur, éviter de relever les patins par rapport aux disques pour faciliter l’enterrage du bâti. Cela risque d’altérer leur action de découpe de la bande de terre arrachée.

 

Organes de nettoyage

 

Le nettoyage étant facile en conditions sèches, ne pas hésiter à en réduire l'intensité.

 

Ralentissement des organes de nettoyage, fermeture des grilles, installation de tôles devant les grilles à barreaux lisses ou à queues de cochons (ou des joncs sur les grilles à queues de cochons) voire des bavettes caoutchouc en fin de circuit de nettoyage de manière à protéger les betteraves.

 

Réduire la vitesse des turbines dans un premier temps puis la hauteur des grilles si nécessaire.

 

Vitesse d’avancement

 

Tant qu’elle n’est pas un handicap pour le nettoyage, on peut se permettre d’arracher plus vite. Attention toutefois à la casse des pivots.

 

Adopter une allure équivalente à 2/3 de la vitesse maximale possible dans les conditions de la parcelle.

 

Lorsque les conditions de récolte se dégradent

 

Modifier les réglages pour augmenter progressivement le nettoyage.

 

Bâti arracheur

 

Réduire la profondeur d’arrachage, sans générer de casse systématique des pivots.

 

Organes de nettoyage

 

Enlever les tôles et autres systèmes de protection.

 

Augmenter la hauteur des grilles et la vitesse des organes de nettoyage. Positionner les grilles à barreaux lisses en cascade, utiliser des grilles à queues de cochons.

 

Vitesse d’avancement

 

La réduire.

 

 

La vitesse des turbines a un rôle majeur sur la qualité de la récolte et sa bonne conservation

 

En conditions de récolte difficiles

 

La priorité est de réduire la tare terre en augmentant la capacité de nettoyage de la machine. Il n’est plus question de vouloir conserver les plus petites betteraves. Si la machine ne laisse passer aucune betterave de moins de 6 cm de diamètre, c’est qu’elle ne nettoie pas assez.

 

Bâti arracheur

 

Privilégier les bâtis à socs. Profondeur la plus faible possible sans casser systématiquement les pivots.

 

Turbines de reprise ou rouleaux : les placer impérativement au-dessus du sol.

 

Organes de nettoyage

 

Relever les grilles. Il est souhaitable d’estimer la quantité de betteraves perdues, afin de ne pas la surestimer (voir la méthode décrite ci-dessous).

 

Augmenter la vitesse des turbines pour intensifier le nettoyage, en évitant d'aller jusqu'à une vitesse où les casses sont systématiques.

 

Vérifier l’efficacité du circuit de nettoyage : grattoirs, roues et moulinets débourreurs.

 

Penser à l’apport d’eau en terre collante, si la machine est équipée de ce dispositif.

 

Vitesse d'avancement

 

Ralentir. En effet, une vitesse excessive limite la capacité de nettoyage de la machine. Le bon compromis se situe aux environs de 2/3 de la vitesse maximale possible dans les conditions de la parcelle.

 

 

Conservation longue

 

Dans le cas d’un stockage de longue durée, les réglages de la machine de récolte doivent être adaptés pour favoriser la conservation en silo des betteraves. La vitesse de nettoyage sera augmentée jusqu’à l’observation des premières blessures et casses sur les betteraves. Celles-ci doivent être évitées, ce sont des portes d’entrées pour les pourritures de stockage. Elles augmentent également la respiration des betteraves, ce qui provoque des pertes de sucres dans le silo.

 

Chiffrer les pertes à l'arrachage

 

Pour les pertes par casse du pivot, les betteraves peu cassées sont celles avec une casse de pointe de 2cm de diamètre maximum. Estimer ensuite les pertes par casse grâce au tableau ci-dessous:

 

Pourcentage de betteraves peu cassées (<2cm)

Perte estimée par casse (t/ha)

De 80 à 100 %

De 60 à 80 %

De 40 à 60 %

De 20 à 40 %

De 0 à 20 %

0,5

1

2

3

> 4

 

Pour les pertes de betteraves entières, la méthode consiste à glaner les betteraves sur 6 rangs de large et 7 m de long. Noter le nombre de betteraves par catégorie de tailles pour calculer le poids perdu grâce au tableau ci-dessous. Le poids obtenu divisé par 2 donne la valeur en t/ha, à titre d’exemple: un glanage de 5kg sur cette surface équivaut à une perte de 2,5t/ha.

 

Diamètre des betteraves glanées

Poids approximatif

< 5 cm

5 à 6 cm

6 à 7cm

7 à 8 cm

8 à 9 cm

9 à 12 cm

négligeable

0,1

0,2

0,3

0,4

0,7

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation