ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

AIBS : Jaunisses Betteravières – Situation au 24 septembre

L'AIBS publie une sixième note technique sur les actions de la filière pour lutter contre les pucerons et la jaunisse. Ce document a été réalisé avec le concours de l’ensemble de la filière betteravière. Cette fiche présente un point sur la situation jaunisse à date et fait le point de la filière.

 

Situation de la pression jaunisse

 

Au 24 septembre 2020, aucune reprise de végétation n’est constatée dans les parcelles infectées par la jaunisse. A l’opposé, la situation continue à se dégrader et les symptômes de jaunisses s’amplifient encore dans les Ardennes et la Marne ainsi que, dans une moindre mesure, en Alsace, dans l’Aisne et dans la Somme. Seul le Nord-Pas-de-Calais semble préservé par cette progression des symptômes. Les travaux de l’ITB confirment des phénomènes fréquents de double infestation virale, aggravant encore les conséquences de la jaunisse sur la productivité de la plante. Les premières récoltes réalisées dans les parcelles les plus touchées du Centre – Val de Loire confirment des pertes de productivité dépassant les 50 %.

 


Gouvernement et filière avancent ensemble vers la sortie de crise

 

Conformément à ses engagements pris le 6 août dernier, le ministre de l’Agriculture et de l'Alimentation porte depuis début septembre le projet gouvernemental de loi d’autorisations provisoires d’utiliser les néonicotinoïdes en enrobage de semences de betteraves sucrières pour la campagne 2021, et le cas échéant les 2 campagnes suivantes.

 

La filière a été auditionnée à deux reprises à l’Assemblée nationale (les 10 et 16 septembre) sur ce projet de loi.

 

Les échéances législatives pour ce projet de loi sont :

 

  • 03/09 : adoption du projet de loi au Conseil des ministres
  • 22/09 : examen du projet par la Commission du développement durable de l’Assemblée nationale
  • 23/09 : examen du projet par la Commission économique de l’Assemblée nationale
  • À partir du 5/10 : examen en séance publique à l’Assemblée nationale puis transmission du texte au Sénat
  • À partir du 6/10 : examen du texte par les Commissions ad hoc au Sénat puis examen en séance Publique (27/10)

 

De façon concomitante la filière s’est engagée dans un processus de transition responsable et ambitieux vers une culture de la betterave sans néonicotinoïdes à horizon 2024 au plus tard avec :

 

  1. Un plan de prévention qui prévoit un ensemble de mesures pour cibler l’usage des néonicotinoïdes et prévenir leur impact potentiel sur les pollinisateurs. Ce plan a été remis au ministre de l’Agriculture le 22 septembre 2020 (en ligne sur le site www.aibs-france.fr)
  2. Un plan national de recherche et d’innovation pour trouver des solutions alternatives aux néonicotinoïdes d’une durée de 3 années, coordonné par l’INRAE et l’ITB, remis également au ministre de l’Agriculture le 22 septembre. Celui-ci fait l’objet d’une contribution financière exceptionnelle de l’Etat de 7 millions d’€.

 

Enfin, la mise en oeuvre et les modalités d’indemnisation de la campagne 2020 font l’objet actuellement d’intenses discussions avec l’administration.

 

 

Consulter cette note au format PDF

 

Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation