ITB Institut Technique de la betterave

 Accueil / Tous les articles / Article

La préparation de sol, une étape clef

ITB Somme / Oise · ITB Oise / Val-d'Oise ·

La préparation de sol est une étape capitale pour une bonne implantation des betteraves. Il est important de respecter des règles.

L'hiver a était marqué par une pluviomètrie importante, occasionnant un plaquage des labours. La période de gel du 7 au 14 février, avec un gel des sols sur 15 cm de profondeur, a permis un hivernage de ceux-ci. La reprise des sols devrait donc être meilleure qu'au printemps précédent, avec des sols moins compacts.

L'objectif de la préparation du sol est d'avoir un sol nivelé, peu motteux, et bien rappuyé pour avoir un bon contrôle de la profondeur de semis, et faciliter les potentiels désherbages mécaniques.

 

Conseils pour une bonne préparation de sol : 

  • Attendre que le sol soit suffisamment ressuyé pour limiter les risques de tassement
  • Niveler le sol en limitant la profondeur des outils (7 à 8 cm au maximum), pour éviter un rappuyage insuffisant
  • Limiter le nombre de passages pour ne pas avoir un sol trop fin et veule
  • Rapprocher les passages d'outils et le semis au maximum surtout si les conditions sont séchantes
  • Veiller à avoir un rappuyage homogène en croisant les passages de roues, avec une pression pneumatique adaptée, l'emploi de jumelage et une vitesse appropriée. La levée des betteraves est plus difficile dans les zones insuffisamment rappuyées

 

Conseils pour le semis :

  • Avoir un semoir révisé et en bon état de marche.
  • Prévoir une densité de 110 000 à 115 000 graines /ha, ce qui correspond à un espacement sur le rang de 19 à 20 cm pour un semis à 45 cm. Pour un semis à 50 cm, l'écartement sur le rang est de 17 à 18 cm.
  • Placer la graine entre 2 et 2,5 cm (2,5 cm en cas de traitement de semence à base de téfluthrine), dans un lit de semence humide (utiliser les chasses mottes si présence importante de terre sèche en surface).
  • Avoir un bon plombage de la graine, pour une optimisation de la vitesse de levée. Observer la mise en terre dès les premiers passages de semoir. 
  • Arrêter les semis si des pluies sont annoncées dans les 24 h.
  • Attention les semis avant le 15 mars augmentent le risque de montée à graine. Ce risque est plus important lors de l'utilisation de variétés doubles tolérantes.
  • Ne pas mélanger les semences avec et sans traitement néonicotinoïde. Bien identifier la zone sans NNI pour surveiller au printemps la présence des pucerons verts.
Remonter en haut de la page

Agrément conseil de l’ITB à l’utilisation des produits phytosanitaires n° 7500002.
Le portail EcophytoPIC recense les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.


L'Institut Technique de la Betterave est
membre du réseau Acta

Institut Technique Agricole Qualifié
par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation