AKER

Améliorer la compétitivité de la betterave

L’ambition du programme AKER est de créer de nouvelles variétés plus performantes, en intégrant davantage de diversité génétique. AKER s’inscrit, pour une durée de 8 ans, dans le Programme d’Investissements d’Avenir initié par l’Etat dans le cadre de l’Agence Nationale de la Recherche. Le programme est porté par 11 partenaires publics et privés de la filière betterave-sucre-alcool française.

L’ITB a la responsabilité du workpackage sur le phénotypage. L’objectif est de caractériser efficacement les gains apportés par les 3 000 hybrides créés dans le cadre du projet avec des méthodes de phénotypage haut débit.

+ d’infos sur le projet

Début du projet : 2012 – Fin du projet : 2020

Partenaires : INRA, LISA – Université d’Angers, IRSTEA, GEVES / SNES, Agrocampus-Ouest, Université Lille 1, ITB, Florimond Desprez .

Chef de projet ITB : Fabienne Maupas

Syppre

Vers des systèmes de culture multi-performants

L’amélioration des performances de chaque culture mise en place sur l’exploitation agricole est nécessaire, mais elle n’est pas suffisante.
Il convient de raisonner en prenant en compte le système de culture dans son ensemble, en intégrant les interactions du sol, de la plante et du climat et, d’une manière plus générale, le système de production de l’exploitation agricole dans son environnement économique et territorial.

Le projet Syppre accompagne la mise au point de systèmes de grande culture innovants. Il est porté par les instituts techniques de grandes cultures, ARVALIS, l’ITB et Terres Inovia, qui mutualisent leurs travaux.

L’ITB pilote la plateforme de Champagne au sein du site Terrelab.

Début du projet : 2013 – Fin du projet : 2025

Chefs de file : ITB – Arvalis – Terres Inovia – Partenaires : 40 partenaires régionaux

Chef de projet ITB : Rémy Duval

Guide BetaGIA

Conçu par l’ITB, le Guide BetaGIA répond à deux objectifs : favoriser la reconnaissance des bioagresseurs de la betterave (ravageurs, maladies, adventices) et donner à l’agriculteur tous les éléments pour gérer une attaque de bioagresseur.

Ce guide, pratique et exhaustif, détaille le cycle de vie des bioagresseurs ainsi que les moyens de lutte. Il inclut un chapitre sur les auxiliaires permettant la régulation des populations de certains bioagresseurs et des conseils de gestion intégrée à la parcelle.

Cinq éditions régionales ont été réalisées et diffusées, cette année, aux observateurs du BSV, mais aussi aux partenaires de la filière impliqués dans l’observation, aux nouveaux planteurs et aux agriculteurs participant aux comités techniques  :

  • Normandie,
  • Ile-de-France,
  • Hauts-de-France,
  • Centre-Val de Loire
  • Grand-Est.

Consulter les guides BetaGIA

VAR Ecophyto

Données VARiétales au service du plan ECOPHYTO

VAR Ecophyto a comme objectif de construire un référentiel sur les variétés utilisées en France, comprenant les caractéristiques variétales utiles à la mise en œuvre du plan Ecophyto. Ce référentiel regroupera, des données « administratives », nom de la variété, espèce, années et pays d’inscription, type de liste, mainteneur, hybride/lignée, et dans la mesure où cela est possible, toute l’information utile à la prise en compte de la résistance variétale pour la réduction de l’utilisation des pesticides.
Le projet VAR-ECOPHYTO comporte deux volets :
– Un volet ‘ingénierie de bases de données variétales’ visant à concaténer et homogénéiser diverses sources de données variétales au sein d’une base de données mise à disposition de la recherche-développement agricole française grâce à la plate-forme API-AGRO.
– Un volet ‘Recherche’ visant à valoriser les informations disponibles sur les variétés et les données du réseau DEPHY pour mettre en évidence le rôle du choix variétal dans les stratégies de gestion des bioagresseurs à faible usage de pesticides. Ces analyses porteront plus spécifiquement sur le blé tendre.

L’ITB est impliqué dans les actions suivantes :
– Action 1 : Identification des données techniques
– Action 2 : Suivi des travaux

Financement : ONEMA
Début du projet : juillet 2017 – Fin du projet : juillet 2020
Chef de file : GEVES – Partenaires : ITB – Arvalis – Terres Inovia – INRA – ACTA – CTIFL
Chef de projet ITB : Fabienne Maupas

Vancouver

Valorisation des couverts végétaux dans les systèmes de culture pour la gestion agroécologique de la flore adventice

Le projet VANCOUVER a pour objectif général de quantifier le potentiel et la robustesse de régulation biologique des couverts (couvert d’interculture, couvert associé, couvert permanent ou pseudopermanent) sur la flore adventice. Il s’agira aussi d’évaluer leur aptitude à réduire l’usage des herbicides ou à modifier les pratiques de désherbage pour un moindre impact environnemental de ces systèmes de culture selon deux grands axes de travail : (1) effet de l’introduction des couverts sur le salissement des parcelles à l’échelle de la culture (comprendre et quantifier les phénomènes de régulation biologique des couverts sur les plantes adventices, (2) Mesurer les conséquences de l’introduction des couverts à l’échelle du système de culture sur l’évolution du salissement (modification du système, gestion des couverts et impact sur les pratiques de désherbage, performances agronomiques, économiques, environnementales). Le projet doit permettre d’améliorer les préconisations en incluant les enjeux de gestion de la flore adventice.

L’ITB est présent dans :
– Action 1 : effet des couverts à l’échelle de la culture
– Action 3 : Valorisation et diffusion des résultats 

Projet lauréat Casdar à l’AAP ‘Innovation et partenariats 2015″
Début du projet : Janvier 2017 – Fin du projet : 30 juin 2020
Chef de file : ACTA – Partenaires : ITB, Arvalis, Terres Inovia, ITAB, UMR Agroécologie, CREAB, CA 37, AgroSolutions, EPL Auzeville Plateforme Agroécologique, EPL Tours-Fondettes Agrocampus
Chef de projet ITB : Rémy Duval

Phenaufol

Mise au point d’outils et techniques de phénotypage pour détecter automatiquement les maladies foliaires de la betterave

Ce projet a pour objectif d’automatiser la détection, l’identification et la quantification des maladies foliaires de la betterave grâce à la réalisation d’un système complet associant des capteurs, le paramétrage d’une plateforme mobile robotisée et une chaine de traitement des données obtenues.
Cette automatisation permettra d’amplifier le phénotypage dans le cadre des travaux d’expérimentation variétale de l’ITB.
Les outils et méthodes créés à l’issue de ce projet permettront (i) de développer d’avantage l’usage des variétés résistantes aux maladies foliaires et (ii) d’entrevoir de nouvelles pratiques agricoles plus efficientes et plus respectueuses de l’environnement.
Dans une deuxième phase de déploiement, il est prévu d’utiliser ces capteurs et la chaine de traitement associée, à plus grande échelle, pour raisonner le déclenchement des traitements sur les exploitations agricoles.

L’ITB est impliqué dans :
– Action 1 : capteurs, imagerie et analyse d’images
– Action 2 : optimisation d’une plateforme de phénotypage pour l’utilisation de ces capteurs
– Action 3 : mise en application des méthodologies développées

Projet lauréat Casdar à l’AAP 2016 « Recherche technologique »
Début du projet : Janvier 2017 – Fin du projet : 30 juin 2020
Chef de file : ITB – Partenaires : UMR Agroécologie (Dijon) et Irstea (Clermont Ferrand)
Chef de projet ITB : Fabienne Maupas

Projet ABCD Biocontrôle et variétés

Protection contre les viroses transmises par pucerons

Ce projet a pour objectif d’évaluer des solutions pour la protection contre les maladies à virus transmises par des pucerons sur les principales grandes cultures : céréales à paille (B/CYDV), colza (TuYV), betterave (BMYV). Les solutions étudiées dans le cadre du projet B seront de deux ordres :
– Variétal : Comparaison du comportement de différents idéotypes variétaux de chacune des espèces cultivées – orge, blé tendre, blé dur, colza, betterave – en présence et en absence de pucerons vecteurs de virus pour identifier d’éventuelles tolérances ou résistances variétales et en comprendre les mécanismes impliqués.
– Produits de biocontrôle : Comparaison de solutions visant à lutter contre les pucerons ou à modifier leur comportement et limiter indirectement la propagation des virus aux plantes.
L’intérêt des solutions sera évalué sur différents indicateurs relatifs aux pucerons (survie, multiplication), aux virus (propagation dans les plantes) et aux cultures (symptomatologie et incidence de la maladie sur les composantes et le rendement).

Dans le cadre du projet B, l’ITB sera impliqué tout particulièrement dans les actions suivantes :
– Volet 1 : Evaluation de solutions variétales au champ
– Volet 2 : Evaluation de solutions de biocontrôle au champ

Projet Ecophyto déposé dans le cadre de l’AAP « Protection durable des cultures sans néonicotinoïdes : améliorer l’émergent et ouvrir des perspectives innovantes »

Début du projet : 2018 – Fin du projet : 2021
Chef de file : Arvalis – Partenaires : ITB – INRA – Terres Inovia
Chef de projet ITB : Frédéric Boyer

Optires

Optimiser les réseaux d’essais variétés par des méthodes permettant, en particulier, de mieux contrôler l’hétérogénéité spatiale d’un essai

L’objectif général du projet est de permettre l’amélioration de la précision des essais et d’en valoriser un plus grand nombre, tout en maintenant la qualité des résultats finaux issus des regroupements.
Ceci permettrait d’élargir le référencement des variétés à des situations agropédoclimatiques plus nombreuses, plus variées et plus proches des conditions rencontrées par l’agriculteur. Il s’agit en particulier de lever certains obstacles à l’expérimentation dans des milieux plus hétérogènes et moins favorables mais pourtant importants à explorer si l’on souhaite mieux caractériser les variétés (essais sous stress hydrique important, essais conduits en agriculture biologique, etc…).

L’ITB est impliqué dans :
– Action 1 : évaluation de différentes méthodes permettant de mieux prendre en compte la macrohétérogénéité d’une parcelle d’essai
– Action 2 : valorisation d’essais à données manquantes ou peu précis avec les méthodes actuelles dans les regroupements d’essais

Projet lauréat Casdar à l’AAP 2016 « Semences et sélection végétale »
Début du projet : 29 novembre 2016 – Fin du projet : 30 juin 2019
Chef de file : GEVES – Partenaires : ITB, Arvalis, Terres Inovia, Inra
Chef de projet ITB : Juliette Adrian

Evamin

Evaluation des pertes d’azote par volatilisation ammoniacale suite à l’épandage d’engrais minéraux

Le projet EVAMIN a pour sujet la construction de références et d’outils opérationnels pour évaluer les émissions d’azote par volatilisation ammoniacale suite à l’épandage d’engrais minéraux azotés.
Son but est de disposer des références nécessaires pour diminuer de manière significative cette perte d’azote, à l’origine des préjudices technico-économiques (perte de performance agronomique des engrais) et environnementaux (dégradation de la qualité de l’air).

L’ITB est impliqué dans :
– Lot 2 : acquisition de références expérimentales originales sur les émissions d’ammoniac suite à l’épandage d’engrais minéraux
– Lot 3 : évaluation de la performance des modules de calcul des émissions d’ammoniac suite à l’épandage d’engrais minéraux et organiques dans les principaux outils de simulation disponibles en France

Projet lauréat Ademe à l’AAP « Agriculture et qualité de l’air : évaluation, impacts, gestion et décision »
Début du projet : 1er juillet 2016 – Fin du projet : 30 juin 2019
Chef de file : Arvalis – Partenaires : ITB, INRA, Terres Inovia, LDAR, UNIFA
Chef de projet ITB : Rémy Duval